FANDOM


Le soulèvement de Ryloth fut la première bataille cruciale de la Guerre du SEZ, la première qui vit s'affronter République, SEZ et Sith, et qui révéla le Paradis Noir.

Contexte

La Guerre du SEZ à peine débutée, de nouvelles manœuvres de Baaaaaaal attirèrent l'attention des Jedi et de l'armée sur Ryloth, principal bastion du SEZ. Le monde d'origine des twi'leks était depuis peu en pleine guerre civile, suite au coup d'état d'un des membres de son conseil régnant, partisan du SEZ. Le Maître Sith se rendit en personne à Kala'uun, la capitale, avec son commandant en second Dark Hyllyard et souleva la population contre son gouvernement afin d'affaiblir la position du SEZ. Grâce aux clones Jedi Joruus et Paad à son service, ainsi que le commandant Kit Rat, il captura puis réunit sur place Padmée Naberry, Yota, et Ben Cenovi.

La seule présence de Baaaaaaal, que la République associait au SEZ, sur Ryloth ainsi que la capture de Padmée Naberry, furent suffisantes pour que la République lance une attaque d'envergure menée par Thore Joéspa et le sullustéen Gaïus Mahan tout juste promu amiral. La mission était d'autant plus cruciale que, si Ryloth continuait de résister au projet abolitionniste du Sénat, de nombreux autres mondes allaient se rallier au SEZ.

Quote1 Les Twi'lecks ont une place au Sénat Galactique, assez influente je dirais, mais en même temps l'esclavage est profondément ancré dans leur culture. Grâce à des sources que tu n'as pas à connaître les dirigeants twi'lecks sont au courant depuis des semaines des projets de Gumbrak Tills et font tout pour le dissimuler à la population des castes inférieures. Si ce projet de loi outrageusement audacieux doit provoquer des secousses galactiques Ryloth en sera l'épicentre. Quote2
Baaaaaaal à Kaarde Naberry.


La Bataille

Avant même que les forces de la République atteignent Ryloth, Baaaaaaal profita du soulèvement des twi'leks pour attaquer une banque de la pègre. Avec l'aide de son nouvel allié, le maître Jedi Kaarde Naberry, il y pilla une réserve d'alcool et captura un membre du Conseil Régnant de Ryloth fidèle au SEZ pour l'interroger.

Ses plans faillirent être perturbés par l'arrivée de son vaisseau le Saint Brandy dans le système, dont les Jedi Padmée Naberry, Yota, Jorus Beku'n, et Ben Cenovii avaient pris le contrôle. La clone Paad était leur otage, et ils exigeaient que Kaarde Naberry leur soit rendu en échange de sa libération. Afin de demeurer l'allié de Baaaaaaal et de conserver une chance de vaincre le SEZ, Kaarde leur fit croire qu'il était passé du Côté Obscur, reniait l'Ordre Jedi et répondait désormais au nom de Dark Hyllyard.

L'identité réelle de Dark Hyllyard demeura un secret durant le reste de la guerre entre les témoins de cette scène. Les Jedi, sous le choc de cette apparente trahison, et leur otage furent bientôt accueillis à bord du Taris à l'arrivée des forces de la République.

Mahan et Joéspa avaient pour instruction de la part du Chancelier Tills de privilégier la voie diplomatique pour régler le conflit. Mais il s'avéra bien vite que le gouvernement de Ryloth ne voulait pas répondre à leurs demandes de négociation, et qu'une base locale de la République était occupée par l'ennemi.

Le SEZ eut à gérer à la fois l'attaque de la République, qui reprenait sa base en surface, et le soulèvement de la population par les Sith dans Kala'uun. Il déploya donc son premier Paradis Noir expérimental et en fit usage tant sur les troupes ennemies que sur les twi'leks opposants au régime qu'il gardait dans des camps de prisonniers, causant de ce fait de terribles pertes militaires et civiles.

La révélation de cette arme de destruction massive eut un terrible impact psychologique sur la République et les Jedi. Heureusement il lui fallait plusieurs heures pour se recharger, un temps que Thore et ses troupes mirent à profit pour attaquer la position du canon, aidés par le maître Jedi Jorus Beku'n qui reçut symboliquement le grade de colonel à cette occasion. Leurs troupes s'infiltrèrent par les égouts jusqu'à Kala'uun, où elles eurent une escarmouche avec les troupes clones de Baaaaaaal et Dark Hyllyard.

Ils investirent finalement le complexe du Paradis Noir et le trouvèrent à l'abandon, seulement défendu par le clone 7A, à l'effigie de Baaaaaaal, qui fut vaincu par Thore et sommairement abattus par les hommes de ce dernier malgré un sincère repentir. Mais ils ne furent pas en mesure de neutraliser le Paradis Noir. Animé de sa volonté propre, le canon de Force s'apprêtait à tirer seul sur la flotte de l'Amiral Mahan quoi que fassent Thore et Jorus.

La flotte et les troupes de la République tentèrent une fuite désespérée et faillirent être anéanties. Heureusement le tir tant redouté du Paradis Noir ne vint jamais. Baaaaaaal avait profité de la retraite de Thore pour neutraliser le canon lui-même avec ses pouvoirs.

Tout comme le SEZ, la flotte de la République abandonna Ryloth en emportant avec elle nombre de réfugiés twi'leks. Seules restèrent les troupes Sith de Dark Hyllyard, qui pillèrent et massacrèrent les civiles restant de Kala'uun sur ordre de Baaaaaaal.

Une équipe Jedi constituée de Padmée Naberry et Ben Cenovii revint plus tard enquêter sur place. Ils affrontèrent le clone KN, qui se faisait passer pour Dark Hyllyard, et mirent à jour le laboratoire de clonage secret dans lequel Baaaaaaal et le SEZ avaient développé leurs clones Jedi avant la guerre. Plusieurs sujets s'y trouvaient encore en stase et furent détruits dans leurs cuves de croissance avec le reste du labo. Cette mission révéla également une des prochaines cibles du SEZ : Kashyyyk.

Quote1 Cette arme déplorable n'a absolument aucun intérêt stratégique. Détruire les organismes humanoïdes... Pff ! Je préfère que mes victimes se soumettent, me servent et me craignent toute leur vie. Quote2
Baaaaaaal, à propos du Paradis Noir.


Conclusion

La conquête de Ryloth se solda par un véritable génocide, imputable au Paradis Noir et à la tyrannie du SEZ, ce qui eut un véritable impact psychologique sur le restant de la galaxie.

Sitôt après la bataille, les nombreux réfugiés twi'leks de Ryloth furent emmenés s'établir sur Anzoi IV par la Jedi Aynor.

Cette bataille permit surtout d'établir pour la première fois que le SEZ et les Sith n'étaient pas alliés, que la Guerre du SEZ comprenait trois factions antagonistes. Mais cette information se heurta au scepticisme du sénateur conservateur Mohel'ya, qui souhaitait toujours abroger la loi d’abolition de l'esclavage pour ramener un climat de paix.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .