FANDOM




Sibass, chef des chasseurs de primes, meneur des Réprouvés.

Jeunesse

On ne sait rien de l'enfance de Sibass. On ne connait d'ailleurs pas sa véritable identité. Sa trace démarre par un meurtre : Sibass, gamin des rues, tua le voleur qui lui avait dérobé ses maigres économies. Il fut alors recruté par un gang, jusqu'au jour où un chasseur de primes est venu tuer le chef du gang. Celui-ci accepta de prendre Sibass sous son aile et lui enseigna le métier durant sept ans.

Débuts

Après avoir erré un an à bord d'un chasseur à l'état d'épave, Sibass s'est inscrit à la "Bounty Hunter Academy", une école tenue par des chasseurs de primes membres de la Guilde. Il y apprit peu de choses, mais en profita pour se faire un nom. Il rejoignit ensuite un groupe de fanatiques adorateurs de Boba Fett se nommant eux-mêmes "l'armée mandalorienne". Il quitta ces néo-mandaloriens après un accident, emportant un vaisseau gagné dans l'aventure, le Praemium. Il conserva son armure mandalorienne et le bracelet.

La Guilde

Sibass était toujours membre de la Guilde sous la Crise et il sembla un temps qu'il allait succéder à NagaShadow. Il ne devint pas Leader, mais fut nommé chef des chasseurs de primes. Edoras respectait beaucoup son expérience et se reposa souvent sur lui [Sibass développa presque à lui seul le système jdr de la Guilde, basé sur des PDV et des magasins pour fixer la valeur des objets]. Il était probablement le meilleur chasseurs de primes de la Galaxie après Obionescarabi. Parmi ses novices, Jesand fut sans doute le meilleur, au point qu'il finit par l'adopter. Sibass épousa Maggy Terrik, fille d'Edoras. Ils vécurent un certain temps entre la villa de Maggy sur Thyferra et l'Escale, un transport Mobquet. Maggy lui donna deux enfants : Denis_Sith et EtizeJedi. Ils adoptèrent également Leewa, n'ayant pas de fille.

Les Réprouvés

Vers l'an 157, la Guilde finit par décevoir Sibass. Devenue trop grosse, celle-ci fit appel à un personnel administratif compétent, mais se basant uniquement sur des procédures et des échelles pour prendre ses décisions. Sibass se vit ainsi refuser des renforts, ce qui le conduisit dans le coma. En se réveillant, croyant que Maggy le trompait et déçu de l'évolution paperassière de la Guilde, Sibass tua le bureaucrate chargé de lui faire signer la décharge, puis s'enfuit après avoir volé du matériel et tué des mécanos. Il fonda sa propre organisation concurrente, les Réprouvés [en réalité, un accord pour permettre de tester un système de jdr plus complet, avec une utilisation systématique du système de PDV et de règles de combats]. Il tenta d'enrôler Maggy mais, apprenant que celle-ci était en compagnie de Kardass, un Sith qu'il pensait être son amant, il la drogua puis tenta de tuer Kardass. Cruellement, le résultat fut que Maggy divorça de lui et, quelques mois tard, devint effectivement la compagne de Kardass. Les Réprouvés connurent une destiné auréolée de gloire, mais courte. Après une sanglante bataille connue sous le nom de "Massacre de Coyn" (ou Enfer de Coyn) et un raid sur Myrkr, les Réprouvés se retrouvèrent isolés, à court d'argent et d'hommes. Ils furent traqués par la Guilde... et par le Conseil Jedi, les deux frères de Maggy (Obiwan14 et Ace "Doc" Beldom)siégeant au Conseil, de même que leur mère, Mirax Terrik. Maggy et Obiwan14 suivirent la trace de Sibass sur Sullust, puis Coruscant. Là, une fusillade éclata. Sibass s'enfuit et Maggy, alors depuis peu enceinte de Kardass, fut touchée. Elle perdit le bébé. De rage, le Sith Kardass se joignit au Maître Jedi Obiwan14 pour traquer et tuer Sibass. Prudent, Sibass engagea une doublure... et ce pauvre homme se retrouva nez à nez avec un Jedi et un Sith en colère.

Quote1 -Sibass au nom de la république et du Conseil Jedi, je t’arrête pour Haute Trahison, Destruction du Temple Jedi et Meurtre... rend toi sans encombre.
- Tu sais bien ce que je vais te répondre... Quote2
Obiwan14 et le faux Sibass.


Sibass ourdit alors une vengeance, qui prit de longs mois...

Personnalité

La personnalité de Sibass est complexe. Plutôt sombre et taciturne, il n'en fut pas moins un père aimant et un mari dévoué. Aussi dur que son métier, Sibass enseigna longtemps aux jeunes chasseurs de primes que ce métier, au fond, n'était qu'un métier : un boulot dangereux où l'arrogance et le désir de ressembler à une célébrité n'ont pas leur place. Il se fiait assez peu à la technologie, allant jusqu'à utiliser un fusil longue portée à cartouches (fonctionnant par détonation chimique, vous voyez le truc primitif !). Il fabriquait également lui-même ses propres armes paralysantes à base d'épices. Il n'était pas sadique, mais pouvait se montrer expert en torture si le besoin s'en faisait sentir. Bref, c'était un type pratique et efficace.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .