FANDOM



La Résistance de Mandalore était une organisation Mandalorienne au temps de la domination Death Watch.

Présentation et Histoire

La fonction principale des résistants de Mandalore fut de mettre des bâtons dans les roues des Death Watch, ou tout du moins de leur causer le plus d'ennuis possibles. Étant une organisation clandestine, puisque agissant contre le gouvernement en place, ils devaient sans cesse trouver des solutions pour rester discrets. La résistance fut crée en 150 ap.BY par Miru Tepal, Jaia Tepal, Lemann Toe, Reye Eskilee et Saal Itera. L'élément déclencheur fut la mort du troisième et dernier de la fratrie Tepal, exécuté par les Death Watch pour avoir tenté de s'enfuir de Mandalore. Petit à petit, la résistance s'étendit sur toute la planète et s'organisa en différentes cellules indépendantes, la principale opérant sur Sundari. Au cours des années qui suivirent, ils agrandirent leur rangs avec notamment Ejar Ordo, un des derniers survivants du clan Ordo, et Kinsan et Sya Talik.

Mais, sous-armés et peu disciplinés, les opérations des Résistants avaient des issues diverses et la plupart n'étaient pas bonnes. Ainsi, en 153 ap.BY, ils décidèrent de tenter le tout pour le tout : s'emparer d'un chasseur Death Watch pour essayer d'aller chercher de l'aide. Malheureusement, cette tentative échoua et, découragée, la Résistance fut dissoute.

Quinze ans plus tard, en 168 ap.BY, la situation restait la même sur Mandalore. Bien que les anciens résistants aient vieilli, certains avaient même des enfants, ils n'avaient pas perdu espoir pour autant. Le fait que Kinsa, la fille de Kinsan, soit blessée, les réveilla et ils décidèrent de revenir sur le devant de la scène.

Un coup dur fut porté à la résistance fin 172 ap.BY, avec la mort de leur fondateur Miru Tepal. Deux mois plus tard, Mandalore fut libérée du joug de Death Watch, annonçant la dissolution de la petite organisation, qui restait cependant toujours prête à se rassembler en cas de problème.

Tactiques

Les principales actions des résistants de Mandalore étaient plutôt discrètes, allant du piratage des communications à la destruction des postes avancés Death Watch. Les résistants dissimulaient l'entraînement des jeunes sous la couverture d'une innocente école de gymnastique. Ils appelaient les jeunes les "Mésanges", ce qui faisait écho à leur emblème.

Les adultes se divisaient en plusieurs catégories : les hackers, les guerriers, les espions et les médecins. Chaque Mésange se spécialisait dans une de ces catégories.

Ils utilisaient des réseaux pirates pour communiquer entre eux. L'opération la plus audacieuse fut l'attaque du palais du Seigneur Death Watch, qui causa malheureusement beaucoup de morts parmi les résistants, dont la soeur de Miru Tepal.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .