FANDOM


Mission 1 - Eriadu, enquêter et relier les communications 

Fraîchement débarqués au Chu'Unthor, le Vaisseau-Académie, les padawans Ly Sai et Cenovii firent la connaissance de la Jedi Luminara Unduli, chargée des ordres de missions. Le tandem fut envoyé sur Eriadu, une planète industrielle qui avait subitement rompu toute communication. Ly et Ceno s'y rendirent à bord de la navette nouvellement baptisée Noviily. Ceno était naturellement le pilote principal, il n'avait pas manqué de faire remarquer à toute l'académie qu'il était bon dans le domaine. 

Arrivés à destination, ils passèrent de force non sans difficulté un contrôle orbital anormalement resserré, et filèrent à travers les cieux d'Eriadu pour échapper à la chasse. Ly Sai pressentait toujours les choses bien à l'avance par rapport à Ceno, il indiqua au pilote les coordonnées transmises par Rem sur le navigateur, non loin du spatioport de Phelar. Ils s'y rendirent et découvrirent une zone d'entrepôts abandonnés aux abords d'une baie. Cenovii trouva un vieux garage parfait pour cacher la Noviily. Ils partirent ensuite à pieds à travers le secteur en direction de la cité, dont au loin on pouvait à peine deviner les cheminées, baignées dans un épais brouillard, seules les flammes s'en échappant illuminaient l'obscurité et proposait un spectacle peu commun. Ly Sai dressa un diagnostique de la santé de la planète avec une certaine consternation, l'air y était saturé de pollution, l'eau noire, la terre elle-même lui sembla souillée. Le mando-jedi lui ne ressentit rien de particulier mais trouva que cela puait. 

Après un long parcours, les padawans, camouflés sous leur bure de Jedi, pénétrèrent dans un secteur industriel. Il parut évident que la sécurité était renforcée. Ils croisèrent le chemin d'une colonne Droïdes de combat et là ça commença à se préciser. Leurs investigations les menèrent à une étrange structure protégée par un système d'hydromur insurpassable. Pour désactiver ce bouclier il leur fallait d’abord agir dans le bâtiment voisin. Là-bas ils s'infiltrèrent et tombèrent sur une usine de droïdes de combat, ce qui suscita beaucoup de spéculations de la part de Cenovii. Ils continuèrent jusqu'à trouver le générateur de l'hydro-mur, sur lequel était afféré quelques techniciens, mais celui-ci était surtout gardé par des droïdes assassins et des soldats. Une tentative de persuasion échoua et un combat éclata, remporté difficilement par les deux padawans. Cenovii convainquit Ly de détruire l'édifice en même temps que le générateur. Les mines du Mandalorien firent voler l'usine entière en éclat. 

Ils se dirigèrent dans le premier bâtiment, dont la protection avait disparue. A l'intérieur, le duo se fit surprendre par des tourelles amovibles qui s'activèrent à leur entrée. Une alarme retentit et une vingtaine de soldats et droïdes affluèrent. Face à ces défenses, il était impossible de passer, Ceno perdit soudainement ses nerfs et fonça dans le tas. Armé de son blaster à répétition, il pénétra dans le grand hall et balança la purée en hurlant comme un damné. Ly fut complètement prit au dépourvu et dû se lancer dans la bataille à son tour. Le hall prit très cher, les droïdes et les soldats, Ceno avait fait un carton... Immédiatement les padawans foncèrent vers la grande porte si ardemment protégée. Ils trouvèrent un groupe de politiciens menottés, dont le sénateur Tarkin. Ils les escortèrent dehors et rejoignirent la baie le plus furtivement possible. 

Plus tard, les dirigeants étaient saints et saufs à bord de la Noviily, qui après un nouveau forcing de contrôle orbital mouvementé, pu prendre la direction d'Ossus. Un certain général Fajo avait effectivement mené un coup d'état avec l'aide de quelques sociétés corrompues, ainsi il avait coupé toute communication pour prendre tranquillement le pouvoir. C'était sans compter la promptitude des Jedi à venir en aide à la République. De retour sur Ossus, Le sénateur d'Eriadu remercia chaleureusement ses deux sauveurs. Entre temps les padawans avait fait un petit détour pour repêcher Carth et Kateo, deux autres apprentis qui avaient rencontré quelques petits problèmes de vaisseau sur Yavin IV. Plus tard, Ly Sai et Cenovii apprirent par l'Holonet que la République avait réussi à faire capituler le général Fajo. Eriadu, "le monde malade" comme disait Ly Sai, avait au moins retrouvé la paix. Ceno ressentit à l'accomplissement de cette mission une grande fierté. Ses talents avaient été utiles, il avait fait ses premières preuves, malgré un dérapage incontrôlé inquiétant qui n'avait pas échappé à l’œil attentif de son ami Kaminoan. Il préféra néanmoins ne pas en parler à Maître Mara. 

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .