FANDOM





Mara est une ancienne Jedi désormais novice d'Ange Solo à la guilde. Elle est la soeur adoptive de Tyria Sarkin.

Traits et Caractère

Caractère

Mara n’aime pas faire de vague, a très peu confiance en elle et a toujours peur de gêner. Regrettant son comportement passé, cette dernière souhaiterait se racheter et est désormais à l’écoute de ses émotions et de ses sentiments sans pour autant les laisser la dépasser. Hypersensible à la Force, elle se laisse souvent guider par elle, fait lui permettant d'équilibrer les deux. Empathique et de nature douce, elle viendra toujours en aide à autrui pour soulager sa souffrance mais, prenez garde à ne pas abuser d’elle, si Mara est quelqu'un que l'on peut qualifier de calme, elle pourra néanmoins passer à l’offensive si on la cherche (autant vous dire qu’elle peut vous botter les fesses et partir en croisade contre vous si vous l’embêter ou chercher à nuire à ceux qu’elle aime). Grandir aux côtés de Tyria a eu pour effet sur elle de développer quelques traits de caractère Sarkinien, surtout face à Ange.

Maniant la télékinésie depuis la petite enfance, elle préfère cependant l’employer d'une manière défensive plutôt que le contraire bien qu'elle ne soit pas experte en la manière compte tenu du bagage génétique corellien que lui a légué son père.

Peu à l'aise quand il s'agit de se battre avec un sabre-laser, elle préfèrera se livrer aux combats aux corps à corps où elle excelle. Fascinée par la faune et la flore, elle est l’ami des bêtes et adore communiquer avec eux et la forêt qui l’entoure. Elle est pescétarienne et a une tendance pyrophobe.

Mara n’est ni très grande, ni petite non plus. Du haut de ses 1m62, sa chevelure brune, qu'elle laisse rarement détachée (question pratique), lui arrive un peu en dessous de la poitrine. Ils changent d'ailleurs souvent de couleurs selon ses humeurs, pour cacher une mèche blanche qui est apparue au niveau de la nuque, on ne sait pourquoi ni comment. Ses yeux verts lui donnent un regard sévère qui cache souvent son vrai ressenti. Il est bon de souligner que son isolement sur une planète à faible gravité a provoqué une prise de poids qui entraîne une faible endurance malgré sa technique soignée et parfaite. Le cristal de son sabre est un Damruax (fusion d'un Damind/Jenruax) à la lame turquoise avec des reflets argentés, auquel elle attache une grande valeur sentimentale.

Histoire

Enfance

Née en 146 ap BY, Mara vécut dans un village en bord de mer sur la planète Naboo. Son père, Yann Erso, Corellien d'origine, vit de sa pêche aux côtés de sa femme, Cleïa Sunrider Erso, native de cette planète qui, quant à elle, s'occupait de vendre ce que son mari lui ramenait, dans la capitale. Ils étaient aidés de leur premier fils, le frère de Mara, Magnus, de quelques années son aîné.

Faisant partie de la classe moyenne, les parents s’assuraient toujours que leurs enfants ne manquaient de rien. Très vite, Mara développa une sensibilité rare à la Force qui impressionna sa famille. Au début, Magnus voyait d’un mauvais œil sa sœur, comme le reste des habitants du village mais, très vite, ce sentiment laissa place à de la fierté : dans cette région, jamais auparavant un enfant n'avait montré de tels dons et capacités.

Mara aimait faire léviter les petits objets, s’allonger par terre et écouter la vie. Ses camarades avaient peur d’elle. Si la jeune fille comprenait leur attitude, cela ne l'empêcha pourtant pas d'être rejetée par ses pairs. Son seul ami était un Gungan du nom de Greco, qui ne la voyait pas comme un monstre.

La jeune enfant inquiétait les habitants de ce petit village reculé. Pour eux, elle était une sorcière. Loin de tout et complètement coupés de l'influence des grandes villes, les rumeurs et légendes qu'avaient fait circuler l'Empire au sujet d'êtres dotés de pouvoirs surhumains n'avaient pas totalement disparu ici. Les Jedi étaient encore perçus comme des individus dont il fallait se méfier et qu'il fallait redouter autant que toutes ces espèces non-humaines montrées du doigt par l'Empire. Les habitants jugeaient que leur dangerosité leur valait d'être envoyés à Coruscant. Ses parents n’ayant pas les moyens d’un tel voyage, la famille était contrainte de rester sur cette planète, ce qui ne plaisait guère aux villageois.

Une nuit, alors qu’elle n'avait à peine 8 ans, un incendie se déclara dans la petite maison de famille. Mara, réveillée par son 6ème sens, réussit à s’en sortir. Elle tenta par tous les moyens d’éviter au feu de se propager. Quant à ses parents, ils étaient toujours à l'intérieur. Quelques personnes vinrent l’aider, parmi eux se trouvaient les parents de Greco, devenus, avec le temps, des amis de la famille. Ses parents s’extirpèrent des flammes, le corps couvert de brûlures. Mara découvrit son père les yeux rouges par la cendre et les larmes, tenant dans ses bras sa femme sur le point de perdre conscience. Mara, se jeta sur sa mère.

Sa mère lui sourit et lui présenta le sac de sa fille, celui qu'elle préparait depuis quelques jours.

Quote1 Ma fille, tu mérites mieux que cette vie. Tu mérites d’être formée, de grandir parmi des gens comme toi. Nous n’avons pas beaucoup mais, avec ton père, nous avions réussi à mettre assez de côté pour t’offrir une nouvelle vie : celle de devenir comme les légendes le racontent, un Chevalier Jedi. Quote2
Cleïa à sa fille.

Jamais Mara n’avait vu son père si triste : il s’étouffait dans ses sanglots à cause de la suie. La scène marqua la jeune fille : c’était la première fois qu’elle le voyait pleurer. La souffrance remplit l'âme de Mara : celle de son père, celle de son frère qui venait d'arriver sur les lieux et qui voyait l'horreur devant ses yeux, décuplaient la sienne. Elle se mit à hurler. Sa colère fut tellement immense qu’un souffle de pouvoir stoppa d’un seul coup toutes les flammes qui avaient détruits sa maison et celles s’attaquaient déjà aux maisons d’à côté. Son père, ayant inhalé trop de cendres, s’évanouit à son tour.

Avant qu’elle ne fasse du mal, Magnus attrapa Mara dans ses bras et l’éloigna du corps de ses parents. Elle se débattit avec une telle violence qu’il peina à la contenir et blessa son frère au front, lui qui, en se défendant, cassa la jambe droite de Mara. Les habitants terrifiés, se mirent à plusieurs pour la contenir, beaucoup furent blesser dans sa colère.

Personne ne sut si l’incendie avait été accidentel ou criminel. Après l’enterrement de ses parents et que sa jambe fut soignée, Magnus accompagna Mara au spatioport de Naboo pour qu’elle suive son entrainement Jedi sur Coruscant. Elle serra dans ses bras une dernière fois son meilleur ami, Greco, qu’elle ne reverrait sûrement jamais et embrassa son frère, qui se rendit dans la capitale, pour étudier les sciences.

L’Académie Jedi

Son entrée à l’Académie fut assez mouvementée. Bien que ses pouvoirs et son comportement étaient jugés comme étant immatures, tout le monde prenait plaisir à l’aider.

A son arrivée, elle fut accueillie par un certain TotoJedi, qui lui fit faire le tour de l’Académie et lui transmit les bases et règles des lieux. Tout le monde était très gentil avec elle. Ce fait, l'étonna au début. Mara avait été habituée depuis sa plus tendre enfance à n'être que le vilain petit canard mais, ici, on semblait l'apprécier à sa juste valeur. Elle se sentait enfin chez elle. Malgré son gros retard, elle ne tarda pas à montrer d'exceptionnels talents d’adaptation et de maîtrise de soi. Pour éviter que des sentiments négatifs et obscurs l’envahissent, elle décida de tourner la page relative à son passé sur Naboo. Mara voyait son entrée à l’académie comme un moyen de tout recommencer à zéro.

Elle attira l’attention d’une certaine Tyria Sarkin qui décida de la prendre sous son aile et de devenir son maître. La jeune femme se prit d’affection pour l’orpheline et décida par la même occasion de l’adopter. La nouvelle vie de Mara Sarkin venait de commencer.

Au début bien que très assidue dans son travail, elle se lassa rapidement de la théorie, préférant les cours pratiques qui, à son goût, étaient fort peu nombreux. Quand Tyria était absente, ce qui arrivait souvent, Mara trouvait le temps long.

La jeune fille faisait beaucoup de cauchemars la nuit. En effet, cette dernière, afin de se préserver, avait décidé d’enfouir tous ses sentiments et de ne rien ressentir en journée. Comme il fallait s'y attendre, ses pires angoisses se réveillaient la nuit. Les villageois ricanaient, une sorcière brûlait sa maison et ses parents, sa mère et son père, se transformaient en flammes pour la dévorer… Quand Tyria était présente, réveillée par les hurlements et les pleurs de sa sœur adoptive, elle venait la réconforter, la prenant dans ses bras et l’aidait à s’endormir.

Quelques années passèrent, Mara continuait de suivre les cours à l’Académie. Durant son adolescence, elle rencontra le jeune Ace « Doc » Beldom : le courant passa tout de suite entre eux. La jeune fille n’était pas la plus belle de l’Académie mais elle dégageait une certaine aura qui captiva Doc et le fit tombe sous le charme.

Mara n’était pas insensible à ses avances mais ne savait comment réagir. Elle ne voulait pas laisser ses sentiments prendre le dessus comme cette fois où elle avait ravagé son village. Les autres maîtres, quant à eux, lui disaient d’écouter son cœur. La jeune fille était complètement déboussolée et, tel un coquillage, se fermait à toute sorte d'émotions.

Tyria se faisant de plus en plus absente et Doc étant fraîchement devenu Chevalier Jedi, ce dernier lui proposa de devenir son nouveau maître, ce qu’elle accepta sans cacher sa joie.

Doc se consacra entièrement à elle et il ne lui cachait pas son attirance, Une romance naissante s’installa entre eux. Pour elle, c’était tout nouveau. Elle était maladroite, parfois distante, avait peur de ce qu’elle éprouvait, peur que cela n’entrave sa formation mais, en même temps, tellement heureuse que leurs chemins se soient croisés. On s'intéressait enfin à elle, elle qui avait souvent été exclue, et pas qu'à moitié !

Déstabilisée mais heureuse, elle le devint encore plus lorsqu’un soir, alors qu’il lui apprenait le maniement du sabre-laser et les positions de garde, il mit un genou à terre et lui demanda sa main. Ce soir-là, Mara laissa son amour pour Doc prendre le dessus. Ils s'aimaient. Elle ne pensait plus à rien hormis cela.

La nouvelle ne tarda pas à tomber dans les oreilles de sa sœur, Tyria, qui toute excitée pour Mara, commença à préparer le mariage en grande pompe : fleurs, traiteur, invités de grandes marques, comme la famille Terrik dont Doc fait partie puisqu'étant le fils de Mirax, une grande amie de Tyria. Mara se demandait si elle n’en faisait pas trop. La cérémonie se passa agréablement bien et ils firent la fête pratiquement toute la nuit. Après le mariage, les amoureux firent du mieux qu'ils le peuvent pour rester discrets à l'Académie mais Doc ne manquait pas une occasion pour lui déclarer son amour.

Parallèlement à cet événement, Mara voulait à tout prix en finir avec sa formation qui trainait. Elle arrivait en retard en cours et était de plus en plus indisciplinée...

Sa première fugue

Une nuit, elle se réveilla, trempée de sueurs. Encore ces cauchemars, encore cette sorcière, encore cet incendie… Assise sur le lit, elle regardait son amant ronfler tranquillement. La veille, elle ne s'était pas présenté à son examen pour la fabrication de son sabre-laser et maniement de celui-ci, des épreuves cruciales dans son apprentissage Jedi. Le lendemain, elle était de nouveau convoquer pour les passer. Cela l’angoissait et elle ne le supportait pas. De plus, c’était Doc le Maître de l'atelier et de classe de formation qui devait lui faire passer les épreuves, elle avait peur que les sentiments qu’elle éprouvait pour l’homme qu’elle avait épousé viennent entacher son épreuve et sa formation. Mais plus encore, elle avait peur d'échouer et de décevoir celui qu'elle aimait. De plus, Tyria était aux abonnés absent depuis plusieurs semaines et elle s'inquiètait de ne pas avoir de nouvelles.

Elle se leva, prit le sac que sa mère lui avait préparé quelques années auparavant et mit quelques affaires dedans. Elle se retourna vers Doc et l’embrassa une dernière fois avant de quitter la chambre.

Tout le monde dormait, les couloirs étaient déserts. Personne ne s’aperçut de sa présence tardive à l’Académie. Elle avait peur de ne pas y arriver demain, peur d’échouer, peur de décevoir et que l’on se moque à nouveau d’elle, peur qu'il soit arriver quelque chose à sa soeur. Elle vola un blaster et sortit du bâtiment.

Elle prit la première navette de nuit qui se présenta à elle et quitta la planète. Elle se sentait minable de ne pas réussir à fabriquer son sabre et de se planter sur certains style de combat alors qu'elle les connaissait parfaitement grâce à Maitre Beldom. Elle attendait pourtant d'avoir enfin le sien et de lui montrer ce qu'elle savait faire avec impatience. Mara ne voulait pas décevoir : elle préféra fuir que d’affronter ses angoisses. Aussitôt, elle contacta la seule personne qu’elle savait trouver : son frère.

En arrivant à la capitale, son frère lui proposa tout de suite l’hospitalité. Il était devenu un magnifique jeune homme, courtisé par tous, mais qui ne pensait qu’à une chose : les sciences et la pêche. Il lui apprit que Greco avait choisi la même voie que lui et qu'il était lui aussi en ville.

Mara préféra se cacher chez son ami puisqu'il paraissait vraisemblable que son maître et sa sœur la chercheraient en premier à savoir si elle n’avait pas tenté de venir voir son ancienne famille. Elle ne donna aucune nouvelle : elle voulait disparaitre le temps qu’elle n’est plus peur d’elle-même et qu'elle se sente capable de réussir. Elle se ferma complètement à tout sentiment. Pour le reste de la galaxie, Mara était morte.

Son retour à l’Académie

Elle resta pratiquement 2 ans sans donner de signe de vie quand elle prit la décision de revenir à l’Académie Jedi. Elle espérait être pardonnée de son attitude et pouvoir enfin terminer son entrainement.

Arrivée sur Coruscant, elle prit directement contact avec Doc. N’ayant pas retrouvé sa trace, il avait accepté sa mort. Il était passé à autre chose. A cet époque, il entretenait même une relation avec Ange Solo. Mara fut quelques peu triste, pas forcément d’avoir perdu un mari mais leur relation changea à jamais. Désormais, ils n’étaient que maître et apprenti. Il l'aiderait à achever sa formation, rien de plus.

Ses appartements avaient changé. La jeune fille ne ressentait plus la présence de Doc dans cette chambre autrefois si vivante ou, tout du moins, d'une manière différente. Elle percevait une grande souffrance et tristesse à certains endroits, fait qui la rendait mal à l'aise. Comment avait-elle pu être aussi froide, faire croire sa mort, comment avait pu-t-elle penser que cela ne blesserait personne ? Que des gens s’étaient attachés à elle ?

Le jour des examens tant redouté arriva. Elle le passa non sans mal grâce, notamment, à la douceur de Doc. Le Crystal, que Doc lui avait offert quelque mois auparavant, était un Damind fusionné avec un Jenruax, ce qui donna un Damruax. Son sabre était magnifique, d’une couleur turquoise, ni trop vert, ni trop bleu, avec des reflets argentés. Mara était en nage mais fière d’elle, Doc aussi. Il la félicita pour cette réussite. Après quelques exercices théoriques et pratiques, elle était enfin prête. Dans sa fugue, elle n’avait pas perdu ses aptitudes de télékinésiste et télépathe puisqu’elle s’était entraînée d’arrachepied mais elle avait l'impression que son niveau ne progressait pas. Il ne manquait que l’approbation du Conseil et elle serait officiellement Chevalier Jedi.

Sa seconde fugue

Mais, ses angoisses revinrent. Elle avait fui en ayant peur de décevoir les personnes qu’elle appréciait. Tout ce qu'elle n'avait néanmoins récolté se résumait leur déception. Le poids de cette fausse mort pesait sur ses épaules et ses cauchemars étaient de plus en plus intenses chaque nuit. Quelque chose l'a bloqué, elle n'arrivait pas à avancer et ne comprenait pas pourquoi.

Le Conseil tardait. Elle recroisait Tyria de temps en temps quand elle était de passage mais, là aussi, leur relation avait changé. Mara ne voyait plus sa famille dans la jeune femme. Elle se sentait rejetée, mal-aimée.

Mara se renferma de plus en plus sur elle-même. De plus en plus discrète, elle voulait de nouveau se faire oublier. Elle perdit confiance en elle et, de ce fait, n’arrivait plus à utiliser la Force. C’était de trop. De toute façon, elle était une Jedi désormais, pourquoi attendre que le Conseil valide cela ? Elle reprit son vieux sac, son sabre laser et son blaster et déserta de nouveau les lieux.

Il fallait qu’elle sache pourquoi ses angoisses d’enfants revenaient sans cesse, il fallait qu’elle soit en paix avec elle-même. Elle voulait des réponses. Sans cela, elle ne pourrait jamais avancer. Elle ne pourrait jamais utiliser pleinement la Force qui l’abandonnait petit à petit.

Elle prit la première navette qui venait. De toute façon, elle avait toujours été nulle en géographie et civilisation et s’enfuit à nouveau. C’était devenu une habitude : prendre le premier vaisseau qui venait, le laisser l’emporter là, à droite et à gauche de la galaxie.

Dans son vagabondage, elle enchaîna les petits boulots : serveuse, danseuse... Elle se révéla douée en bidouillage et fut embauchée par plusieurs garages pendant un temps, sur Corellia. Elle s’était rendue sur la planète d’origine de son père sans trop réfléchir. Quelque chose la guidait, une force irrésistible lui soufflait de s’y rendre.

Elle trouva du travail sans trop de difficulté. Ici, elle pourrait commencer une nouvelle vie. Greco était toujours là pour l’héberger quand elle était de passage sur Naboo. Il avait trouvé du travail aux archives du palais ; son frère était retourné au village, il avait remis en marche la petite entreprise que ses parents avaient auparavant. Elle ne le voyait pratiquement plus, ayant tiré un trait sur sa vie avant l'académie.

Mara se plaisait dans sa nouvelle vie mais son passé d’éternelle Padawan lui manquait. Elle regrettait de n'avoir jamais été au bout de sa formation alors qu'il manquait si peu. Et surtout, elle ne pouvait toujours pas utiliser pleinement la Force.

Un soir, elle s’allongea au bord de l’eau. Elle lui rappelait la plage au bord de laquelle elle aimait tant se promener quand elle était enfant avec ses parents. Il ne lui fallut pas longtemps pour s’endormir. Après des semaines d’insomnies, elle avait trouvé un endroit pour se reposer. Cette nuit-là, elle fit un rêve étrange. Elle se voyait à l’Académie, recevant les honneurs du Conseil : elle était devenue Chevalier Jedi. Non loin, sa famille était présente : son frère, sa mère et son père. Elle voyait la joie sur leur visage, la fierté que leur fille ait réussi un si beau parcours.

Puis, de nouveau, dans la petite maison de famille, les flammes embrasaient la maison. Pourtant, tout le monde était assis, personne n’avait l’air d'y faire attention. Mara essaya tant bien que mal de maîtriser le feu pour qu’il ne touche pas ses parents. Rien n’y fit. Elle tenta de les faire sortir mais ils ne bougeaient pas. Sa mère se retourna alors vers elle, et lui prit la main.

Quote1 Mara, mon enfant, n'essaie pas de changer le passé. Quote2
Cleïa à sa fille, en rêve.

Sa mère lui souriait, les flammes lui léchaient le visage sans la brûler. Son père se rapprocha et la prit dans ses bras : « Ce n’est pas ta faute ma fille, tu n’aurais rien pu faire, il faut que tu te pardonnes ».

La jeune fille commença à pleurer, elle était de nouveau enfant, elle sentait le picotement du feu sur la jambe que son frère avait accidentellement cassée. Sa mère la prit à son tour dans les bras : « Tu dois te pardonner pour faire sortir cette colère et t’apaiser. » « Tu dois t’ouvrir aux autres et ne plus te fermer, tu ne pourras avancer sans ça », rajouta son père.

Mara crut qu’il se passait une éternité. Elle ne voulait pas quitter la chaleur de ses parents et la douleur à sa jambe se faisant de plus en plus forte. La porte s’ouvrit, une lumière l’aveugla. La voix de Tyria la suivit, lui criant de venir le rejoindre.

Son père continua « Ce n'est pas de ta faute, tu ne nous as pas trahi ou abandonné et tu dois y aller maintenant ». Après avoir relâché leur étreinte, sa mère termina : « Nous sommes désolé de t'avoir empêché d'avancer par notre souvenir. Quoi que tu fasses, nous serons toujours fière de toi, nous ne serons jamais déçus et nous t’aimerons toujours ». Sur ces paroles, Mara attrapa la main de son soeur et se jeta à l’extérieur de la maison qui disparut derrière elle. Elle regarda son ancienne maître et sœur qui lui murmura: Il serait peut-être temps de rentrer parmi les tiens maintenant ?

Mara se réveilla. Les larmes coulaient sur ses joues. Elle avait compris ce qui n’allait pas. Elle se tenait pour responsable de la mort de ses parents et, reniant cela et son passé douloureux, elle ne pouvait avancer. Les fantômes de ses parents l'avait empêché de recommencer pleinement et parasités sa nouvelle vie. Elle n'avait fait qu'éviter ce constat plutôt que de l'affronter. Elle coupa le "cordon" avec ses parents et son ancienne vie qu'elle finit par accepter comme étant du passé et qu'elle pouvait avancer sans eux. Tout à coup, la faune et la flore autour d’elle commencèrent à s’animer. Elle entendait de nouveau la vie. Elle s’était pardonné de ne pas avoir sauvé ses parents, d’avoir abandonné les personnes qui l’appréciaient à l’Académie. Elle était en paix avec elle-même.

Elle quitta Corellia et retourna sur Naboo chez Greco. Elle trouva un petit job dans un garage de Theed et réussit à convaincre le patron de la station où elle travaillait de lui céder le vieux vaisseau qu’il n’arrivait pas à réparer, faute de moyens et de temps. Promis, elle s’était à peine servie de son don de télépathie. Retaper ce vieux tas de ferrailles serait un bon moyen de se remettre en jambe sur ses faibles acquisitions en télékinésie. La Force ne lui faisait plus défaut.

Sa quête de rédemption

MaraSarkinV

Après avoir réparé son vaisseau, elle retourna voir Greco une dernière fois, le remercia pour tout ce qu’il avait fait pour elle et de son hospitalité. Elle alla voir aussi son frère. Les affaires fonctionnaient bien pour lui. Il avait accepté qu'elle ai refait sa vie ailleurs. Mara lui paraissait changée mais en bien. Elle était apaisée, calme. Elle avait mûri, grandi et pouvait enfin dormir sans peur. Elle n’avait plus peur. La jeune fille n’était plus en colère contre elle-même, elle ne souffrait plus. Ce fut le dernier contact qu'elle eut avec son frère, elle ne le revit plus jamais.

Mara voulait revenir à l’Académie, elle voulait revoir ses anciens amis, sa nouvelle famille. Elle espérait qu’ils la pardonneraient comme elle s'était pardonnée à elle-même son comportement passé.

Se rappelant son rêve, elle tenta de joindre Tyria, dans l’espoir qu’elle ne l’ait pas complètement oublié et dans l’espoir qu’elle puisse réintégrer l’Ordre.

Mais ce n'est pas sa soeur adoptive avec qui elle réussit à rentrer en contact...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .