FANDOM




Jeune Twi'lek originaire de Mandalore, Kinsa Talik était une Chevalière Jedi droite et loyale.

Description

Physique

C'est une jeune Twi'lek ordinaire au premier abord, de taille moyenne. Sa peau est bleu foncé, et ses yeux marrons. Elle est assez jolie comme tous ceux de son espèce, sans être particulièrement séduisante. Elle porte une bure Jedi brune par dessus son armure mandalorienne légère, qu'elle a peint en noir et bleu. Elle ne met son casque que lors d'un combat, préférant dévoiler son visage le reste du temps. Kinsa possède des traits doux qui contrastent avec sa farouche détermination de Mandalorienne.

Caractère

Kinsa tient énormément à ses principes et considère qu'il faut mener des actions pour lesquelles on n'éprouvera pas de regrets. Bienveillante par nature et profondément dévouée à la cause qu'elle défend, elle a aussi un côté grande sœur, surtout envers ses padawans. Du fait de sa double affiliation Mandalorienne et Jedi, elle est souvent déchirée entre deux facettes d'elle-même, l'une constituant sa nature intrinsèque de guerrière qu'elle tempère avec l'autre, son tempérament altruiste et voué à la justice ainsi qu'au maintien de la paix. Cet déchirement est le miroir du dilemme que sera éternellement le sien, à savoir : choisir entre son peuple et l'Ordre Jedi. Rendue émotive par les épreuves qu'elle a traversées depuis sa plus tendre enfance, c'est le point qui lui pose le plus problème en tant que Jedi, car elle est censée maîtriser ses émotions mais n'y parvient pas toujours. Consciente de cette faiblesse, elle tente de la contrebalancer avec une discipline physique et mentale stricte, qui lui sert aussi rester sereine durant un combat, ce qui est essentiel dans sa voie de Gardienne.

Kinsa n'aime pas parler d'elle, même aux personnes qu'elle apprécie ; il faut vraiment qu'elle ait une confiance absolue en son interlocuteur pour révéler ce qui lui pèse sur l'esprit. On ne peut pas vraiment dire d'elle qu'elle est fondamentalement sociale, elle est même plutôt solitaire, ce qui ne l'empêche pas de se montrer aimable avec son entourage. Il n'y a que quelques personnes qui comptent réellement pour elle, et elle est très fortement attachée à ces rares personnes-là, établissant même un lien d'empathie étroit avec elles. Son attachement extrême, très peu conforme aux normes Jedi, est la conséquence du fait qu'elle est entrée dans l'Ordre seulement au début de son adolescence, pourrait lui causer un jour du tort. De manière générale, elle excelle dans le sarcasme, surtout quand elle de mauvaise humeur, mais elle s'en sert aussi dans la vie courante comme une certaine forme d'humour.

Au fil du temps, confrontée malgré elle à des responsabilités qu'elle dut accepter, elle a fini par acquérir le sens de la diplomatie et de la politique, même si elle n'y excelle pas. Curieusement pour une combattante, Kinsa ne se désintéresse pas des connaissances intellectuelles : elle a des notions de chimie basiques, surtout en ce qui concerne la fabrication d'explosifs artisanaux, ainsi que tout ce qui concerne les premiers secours, ce dernier lui ayant été enseigné par sa mère, médecin. Elle sait également calculer un certain nombre de choses comme des trajectoires. De manière générale, elle s'intéresse également à l'histoire, autant de Mandalore que des planètes qu'elle visite.

Équipement standard

Kinsa possède une sacoche qu'elle utilise depuis le temps où elle se battait en tant que résistante sur Mandalore. On ne sait pas si elle la garde en souvenir ou si elle la trouve tout simplement pratique. Dans cette sacoche, il y a toujours des rations de survie, de l'eau potable, un datapad (depuis qu'elle est responsable de l'Académie), un holoprojecteur portable, des recharges de blaster et quelques objets hétéroclites qui sont là depuis très longtemps. Elle a également sur elle son sabre laser, un blaster Glie-44 et un comlink, sans oublier son beskar'gam qui n'est jamais à court de surprises.

Enfance (160 - 173)

Les origines

Les parents de Kinsa se nomment Kinsan et Sya Talik. Anciens esclaves, ils sont tombés amoureux l'un de l'autre et réussi à voler un cargo à leurs propriétaires confiants et à s'enfuir. Errant dans l'espace sans savoir de pilotage, ils entrent des coordonnées dont ils se souviennent vaguement et atterrissent sur Mandalore. Malheureusement le régime tyrannique les empêcha de rejoindre une autre planète plus accueillante. C'est là où la petite Twi'lek est née. Ses parents lui donnèrent les noms de Kinsa Alema Tann, le premier prénom étant d'origine Mandalorienne, les deux autres Twi'lek.

Premières années

Kinsa fut une petite twi'lek assez calme mais surtout très curieuse. À cinq ans,elle entra à la maternelle de sa ville et c'est là qu'elle connaîtra ceux qui deviendront ses plus fidèles amis : Freyler Toe, Lidije Tepal, Tselos Belevan et Rezyn. Ils formaient une bande d'amis très soudée. Elle et sa famille étaient très proches d'Ejar Ordo, de sa femme Deanna et de leurs enfants.

Un premier tournant dans sa vie survint à l'âge de huit ans, lorsqu'elle fut obligée de participer à un tournoi scolaire sous la surveillance de Kad Vizsla. Ce dernier avait un fils, Jaxx, qui n'avait qu'un an de plus que Kinsa et qui la détestait. Les deux jeunes ennemis arrivèrent à la finale est s'affrontèrent. Le combat fut court, et ce que fut Jaxx qui le remporta, car il avait réussi à blesser Kinsa à l'abdomen, bien que cette dernière ait réussi à l'expulser d'une mystérieuse manière. Kinsa porta cette cicatrice pour le reste de sa vie, mais ce ne fut pas la dernière...

Un an plus tard, ses parents l'emmènent en week-end à la ferme d'un certain Saal Itera, un ami à eux. Freyler et un autre garçon, Jared (qu'elle avait pris comme protégé contre le harcèlement constant de Jaxx) les accompagnèrent. Ils jouèrent toute la journée aux Jedi, un jeu qu'ils ne pouvaient pas se permettre en présence de Death Watch, puis retrouvèrent avec plus ou moins de plaisir les petits Jayla et Ryff Ordo, qu'ils durent baby-sitter pendant le rester du week-end. Le matin du deuxième jour, Kinsa surprit Ejar et Helia, la mère de Freyler, qui manifestement s'apprêtaient à partir armés. Malgré une excuse convaincante, elle resta toutefois intriguée.

(en cours de construction)

Les années padawan (173-176)

Les premiers pas du Jedi

(en construction)

Le retour des Death Watch

Sa première mission fut de retrouver Ruusan Fett qui avait été enlevée par des Death Watch. Le chevalier Cenovii et ses Padawan furent chargés par Tyria Sarkin de détruire ces dernières poches de résistance. Les Jedi durent redoubler de ruse pour les piéger. Cependant, Kinsa ne fut pas épargnée par les événements. La nouvelle de la mort de sa mère et la trahison de son père lui sapèrent le moral mais elle retrouva vite son calme olympien.

Le trio fut ensuite reçu par le Mand'alor en personne, ce qui impressionna Kinsa, qui lui fournit une information utile concernant les Death Watch, en précisant la classe principale de leurs adversaires, des Red Falcon. Kinsa dormit chez un ami et médita pour trouver la sérénité dans les événements qui la concernaient personnellement. Une attaque audacieuse vint alors perturber Sundari. La Twi'lek s'en sortit à merveille et défit son ennemi. Mais le lendemain Cenovii lui transmit une lettre déposée pendant la nuit, stipulant quelle devait rejoindre les Death Watch ou mourir.

La jeune Padawan garda son calme et se joignit à son maître dans une mission de reconnaissance au cours de laquelle son meilleur ami Freyler reconnut Gyro Jipekem, l'assassin de son ancien mentor Miru Tepal. Elle ne le dit pas à Ceno, ne voulant pas compliquer la situation qui l'était déjà beaucoup. Puis ils se rendirent sur Concordia dans l'ancienne usine qui avait malheureusement repris du service. Ils combattirent un clone de Ceno.

Alors qu'ils étaient revenus à Sundari, Kinsa, Eckmül et Freyler menèrent l'enquête et découvrirent qu'un traître, Rango Skirata, avait obligé Dua Juun, le scientifique mando, à produire ce clone. Après la mort du traître, ils repartirent, la mission étant terminée. Le père de Kinsa moisit depuis en prison.

Escorte sur Bespin

Huit mois après le début de sa formation et alors qu'elle venait de revenir d'une mission sur Christophsis avec Aynor et Galen, elle revit son maître qu'elle n'avait pas revu depuis trois mois. Ils avaient en effet reçu l'ordre d'escorter la sénatrice de Bespin jusqu'à son monde natal et d'enquêter discrètement sur qui voudrait attenter à la vie de la sénatrice. Cette dernière se montra très désagréable envers les Jedi, mais le voyage se passa tranquillement, trop tranquillement pour Kinsa qui s'ennuyait ferme. Une fois arrivés sur Bespin, Ceno s'occupa de surveiller la sénatrice tandis que la jeune Twi'lek devait se renseigner auprès des Ugnaughts des réactions au projet d'achat de la station minière d'Ugnograd, et la seule chose intéressante qu'elle découvrit furent les avertissement d'un fou qui lui disait de se méfier de l'administrateur Anoleïs.

Elle rapporta ses informations à son maître qui décida alors de parler lui même à cet homme, pendant que Kinsa prenait sa relève pour veiller sur la sénatrice Pers. Ce fut à ce moment-là que la sénatrice fut attaquée, sauve in extrems par r la padawan qui poursuivit ensuite le tireur. Ce dernier fut alors rattrapé par le duo de Mandaloriens, mais ils ne purent rien tirer de lui car il mit immédiatement fin à sa vie.

Le début des problèmes

Un an et demi plus tard, Kinsa, Eckmül, Ceno, Shina Ten'Shi et Oraclem Mare, furent envoyés sur une planète encore contrôlée par le Creuset en escortant un diplomate républicain. Les Jedi furent attaqués par un gros animal, mais s'en sortirent. Puis ils tombèrent sur un village dit Wyyh, où résidaient des autochtones dirigés par la mère d'Eckmül, ce qu'ils découvriront en effectuant un test ADN.

Puis ils se dirigèrent vers Anubos, la capitale de l'EUCENO. Mais avant le départ, le Padawan Bith disparut. C'est Kinsa qui le retrouvera, perché sur un baloth qu'il avait apprivoisé. Rentré au camp, il se fit réprimander par sa mère. Mais grâce à leur nouvelle monture, ils arrivèrent vite à Anubos où Ceno se rendit au palais pour négocier. Cela tourna rapidement au vinaigre, comme allaient le constater les résistants et le reste des Jedi.

Ceno appela au secours. Les Jedi n'hésitèrent pas à faire une intervention expéditive et à engager le combat contre Ptraël et ses sbires. Cenovii, rapidement libéré, se battit contre lui en duel. Tandis que ses apprentis, Shina et Oraclem, affrontaient les soldats du Creuset, trois vieux MagnaGardes se mêlèrent de la partie. Ils furent vaincus par Eckmül, Kinsa et leur maître. Mais Farendas Oedipem fit irruption et tira. Son tir fut renvoyé accidentellement par Eckmül et l'atteignit. Il mourut dans les bras de son fils effondré. La prédiction d'Oraclem Mare s'était réalisée. Le jeune Bith refusa la place de dirigeant de Grilamen qu'il céda à sa mère Jocaste.

Mais une bataille s'annonçait. Les Jedi savaient que le traître Ptraël ne cèderait pas facilement. Ceno annonça à ses Padawans qu'ils participeraient au combat à bord de l' Arrow. Kinsa prit place place aux canons et son confrère Bith au copilotage. Elle se débrouilla plutôt bien et se laissa guider par la Force. Mais l'arrivée de chasseurs inconnus qui visaient tantôt ceux de Ptraël, tantôt ceux de la Coalition, changea la donne. Les ennemis semblaient en avoir contre l' Arrow, notamment un pilote surdoué qui mit tout le monde sur les nerfs. Accompagnés de l'Escadron Rouge, ils décidèrent de s'éloigner d'Anubos pour ne pas mettre la population en danger. Très vite, l'YT s'avéra le seul vaisseau allié restant dans le secteur. Pour avoir le CX rouge, l' Arrow se précipita dans une tour. Malheureusement cette manœuvre ne leur permet pas d'attraper le pilote qui s' enfuit à bord d'un croiseur d'Inferno. Ils libérèrent ensuite Lydia Carsen pour se jeter dans la bataille, vite gagnée.

Le paix sur Grilamen était revenue mais la mission des Jedi ne touchait pas à sa fin. Ils devaient se rendre sur Kamino.

Une fois arrivés sur la planète des cloneurs, par une pluie torrentielle, ils furent accueillis par un Kaminien inquiet. Les clones de Dark Bones qu'il avait produits s'étaient s'étaient mutinés et il avait été obligé de les tuer. Le premier ministre consentit à les informer des destinations de livraison des clones. L'une d'elles, Jandoon, parut un repère de Sith idéal.

Ceno, Kinsa et Eckmül se rendirent donc sur Jandoon. Ils pénétrèrent alors dans un temple hanté par des esprit très puissants, dont ils allaient faire l'expérience à leurs dépens, avant d'être capturés par Dark Bones et Dij. Une allusion faite par Bones à propos son père ne rassura guère Kinsa. L'arrivée d'autres Jedi en renfort permit à la petite bande de s'enfuir. Rentrés sur Coruscant, Kinsa et Ceno reçurent chacun une armure mando, ce qui fit particulièrement plaisir à la Padawan.

Hélas ils n'étaient pas rentrés pour longtemps : il fallait sauver l'enclave Jedi de Jakku ! Mais ils arrivèrent trop tard et durent affronter Spencer et d'autres Sith, qui s'avérèrent être immortels. La padawan affronta Dark Phobos, contre qui elle ne faisait pas le poids.

L'arrivée inopinée de Kiad le Jedi Gris les sauva in extremis. Ils n'étaient cependant pas au bout de leurs ennuis, mais une fois au Temple Jedi Kinsa put enfin souffler et se reprendre. Avec les autres Padawans, elle fut envoyée faire des recherches sur la planète Mortis. Peu de temps après, elle fit la connaissance de Fran-Kyle Xyphor, venu dans l'intention de devenir Jedi.

Le cas Kinsan Talik

Malheureusement pour la jeune Twi'lek, l'apparent calme ne dura pas longtemps. Alors que les Padawans, rejoints rapidement par son maître, se reposaient et profitaient de la quiétude de la salle commune, l'holonet fut interrompu par un flash info qui annonçait le retour des Death Watch avec l'assassinat du sénateur Davik Jeblan. A leur tête, Kinsan Talik, son père. Elle accusa le coup et il lui fallut toute sa volonté de mandalorienne ainsi que le soutien de Ceno pour garder la tête haute. Suite à cet incident, quelques autres Padawans commencèrent à douter de sa loyauté. Une dure période s'annonçait pour Kinsa. Heureusement, la visite inattendue mais bienvenue de son ami Freyler la réconforta et lui donna du courage pour continuer sa mission de Padawan.

Peu après l'arrivée de son ami Nautolan, Mand'alor contacta Ceno et lui ordonna de s'occuper du cas des Death Watch. Il exigea que Kinsa vienne avec lui pour faire souffrir Kinsan et pour qu'elle regagne l'honneur du clan Talik. Alors qu'ils s'apprêtaient à partir, le Maître Jedi Ka-Tu-Un tenta de les retenir mais Cenovii ne se laissa pas fléchir et l'Arrow décolla pour Nar Shadaa à son bord le grand Mandalorien, Kinsa et Freyler. Lors de la douane, un pépin se produisit et le maître de la jeune Twi'lek décida de s'enfuir pour éviter qu'on les renvoie au Temple. Kinsa en fut troublée.

A peine arrivée sur Nar Shadaa, la jeune Twi'lek détesta cette lune. Comme pour appuyer son intuition, un voyou aux intentions malsaines la héla dans la rue, ce qu'elle fut loin d'apprécier, d'où son agressif "ta gueule, abruti" alors qu'elle était habituellement très calme. Le voyou n'apprécia pas du tout qu'elle lui parle sur ce ton et une brève bagarre s'ensuivit, bagarre dont elle sortit victorieuse, avec l'aide impromptue de son ami Nautolan lui aussi passablement énervé. Alors que Ceno les guidait à travers les différents niveaux qu'il connaissait bien, les deux jeunes récapitulèrent tout ce qu'ils savaient des Death Watch. Enfin, le petit groupe arriva sur le lieu où ils devaient retrouver Rusaan Fett. Cette dernière leur donna les informations concernant les Death Watch : ils se cachaient dans un bastion de chasseurs de primes au milieu des marécages de Nal Hutta.

Aussitôt, le groupe alla sur Nal Hutta et fit la rencontre d'un dianoga agressif. Après quoi, ils arrivèrent au repère des Death Watch. A peine furent-ils entrés dans le bastion qu'ils durent se battre, mais ils réussirent à s'en sortir. Puis, ils firent la "rencontre" de Shadow qui leur révéla qu'il avait posé une bombe au palais de Ragga le Hutt, alors en pleine négociation avec la Guilde. Il comptait les faire accuser de cet acte. Puis il entreprit de les provoquer à tour de rôle. Kinsa fut particulièrement vexée que le Death Watch l'appelle "Kins'ika", un surnom qu'elle n'acceptait que venant de ses proches. Ils apprirent qu'une bombe avait été posée dans le palais de Ragga et que le petit groupe, en raisons des démêlés du Mandalorien avec la Guilde, en serait accusé. Lorsque Ceno menaça de tuer Shadow, elle s'y opposa, arguant qu'il avait des informations utiles, mais son maître ne l'écouta pas et décapita le Death Watch sous les yeux choqués de sa padawan.

Ils allèrent aussi vite que possible au palais de Ragga le Hutt, situé non loin de là. Alors que le comportement très direct du grand Mandalorien n'ébranla pas les gardes, la diplomatie de Kinsa les fit céder, à la grande satisfaction de cette dernière qui voulait montrer à son maître que le calme pouvait payer. Ils furent donc introduits dans la salle du trône et se retrouvèrent face à Mimi Terrik-Solo et Ragga, en pleine séance de négociations. Ils parvinrent à les convaincre qu'une bombe était cachée dans le palais, et l'expert en explosifs Rajax Tal Shu arriva à la désamorcer. Puis, le groupe retourna au bunker et le fouilla, dans l'espoir de trouver un indice quant à la localisation de Kinsan. Grâce à Freyler, qui débloqua l'holoprojecteur du défunt Shadow, ils découvrirent que le chef de la Death Watch était caché sur Rhommammol. Durant le voyage, elle se disputa avec son meilleur ami, car la Twi'lek commençait à douter de l'intégrité des Mandaloriens et plus particulière de Mand'alore, alors que Freyler lui demeurait d'une fidélité absolue et alla même jusqu'à remettre en cause sa loyauté, ce qui la révolta. Une fois avoir atterri sur Rhommamool, elle s'évanouit et eut une vision de son père, ce qui les informa qu'ils étaient suivis. Cela se confirma avec la capture d'une espionne qui, effrayée, leur révéla l'emplacement du camp Death Watch.

Une fois arrivés au canyon qui l'abritait, le petit groupe se sépara pour amasser des informations. Kinsa se retrouva alors face à son père, avec qui elle eut un échange plein d'émotions, le premier depuis bien longtemps. Elle put ainsi exprimer sa tristesse de le voir acquis à la cause Death Watch. Père et fille campèrent cependant sur leurs positions et se quittèrent sans combat. Kinsa fut alors traversée par une vague de tristesse provenant de Ceno.Une fois le groupe retourné dans l'Arrow, Ceno décida de contacter Davrel, le Mand'alore, pour l'informer des récents évènements. Kinsa fut révoltée de s'entendre traiter de "soldat" et accusa Mand'alore de se servir d'eux.
Quote1 - Je ne suis pas une des vos soldats ! Je suis avant tout une Jedi. Quote2
Kinsa répondant à Mandal'ore.

Elle s'isola alors dans sa cabine et, en pleine médiation, sa mère lui apparut. Cette visite la troubla plus que ne la rassura, car Sya mentionna un choix qu'elle devrait faire. Puis, Ceno entreprit de la rassurer sur Mand'alore, et elle lui raconta sa rencontre avec son père.

Elle décida ensuite de prendre un peu l'air à l'extérieur et croisa Galen Arek et Eckmül, qui venaient de heurter Keller. Les padawans eurent à peine le temps d'échanger quelques mots qu'une explosion retentit : c'était une attaque Death Watch. Kinsa causa bien d'ennuis aux hommes de son père, puis se confronta à Ejar Ordo, qu'elle avait connu en tant que résistant sur Mandalore. Galen la sauva d'un mauvais pas et s'interposa entre Kinsa et Ejar, qui venait de remettre en question la loyauté de la jeune Twi'lek aux Jedi, puis renvoya les flammes sur le visage du Mando, qui s'enfuit à bord d'une navette, aussitôt poursuivi par les trois padawans. Ils n'eurent pas le temps de reprendre le combat car la navette fut atteinte par un tir de droïde Basilik. Ejar s'enfuit une fois encore, et Kinsa, Galen et Eckmül réussirent eux aussi à sauter avant que la navette s'écrase. Au sol, il affrontèrent deux Chevaliers Pourpres Vengeurs, rapidement défaits. C'est alors que la jeune Twi'lek ressentit une immense douleur : le côté lumineux de la Force était déchiré ! Elle n'eut pas le temps de s'en remettre que son père arriva juste à temps pour empêcher Ejar de tuer Aynor. Père et fille firent et face à débutèrent le combat, mais Kinsa, affaiblie, ne réussissait pas à prendre l'avantage. Puis, ils échangèrent quelques mots : elle évoqua une promesse que Kinsan n'avait pas tenue : ne pas la faire souffrir par ses actes. Le Death Watch se défendit en disant qu'il n'avait pas eu le choix et révéla comment il en était venu à devenir le chef de la Death Watch, ce qui rendit momentanément Kinsa furieuse. Cependant, la padawan, consciente que la moindre émotion forte pourrait maintenant l'entraîner vers le côté obscur, se maîtrisa.

Puis Ceno arriva à bord de l'Arrow. Kinsa en fut d'abord très heureuse, car elle n'avait pas vu trace de lui dans la bataille, mais son maître la somma de s'écarter. Elle assista au combat entre les deux frères, combat remporté par Ceno, qui épargna tout d'abord son adversaire. Il se prépara ensuite à attaquer Kinsan, mais Ejar l'en empêcha et fut empalé sur le sabre du Jedi, Sa mort plongea définitivement le Mandalorien dans le côté obscur. Kinsa s'interposa entre son maître et son père pour le sauver et, obstinément, retint Ceno le temps que son père s'enfuie, non sans difficultés. Elle écopa notamment d'une balafre sur la joue. Alors qu'elle barrait l'accès à l'Arrow, elle craqua sous les émotions et commença à pleurer. L'arrivée de Kaarde, Aynor et Galen lui permit de se reprendre un peu.

La bataille du Chu'Unthor

Alors que Ceno décidait de quitter l'Ordre Jedi, Rusaan Fett fit son apparition. Ayant retransmis toute la scène à Mandalore, elle voulu que Kinsa comparaisse devant lui pour répondre de ses actes. Ceno s'y opposa, mais Kinsa sut qu'elle serait dès lors considérée comme une dar'manda. Fett et l'ancien maître de la jeune Twi'lek partirent, dans l'intention de découvrir les plans de la République. Quant aux Jedi, ils se servirent de l'Arrow et de ses systèmes furtifs pour s'échapper de l'astroport sans se faire repérer.

Chacun raconta alors ce qui l'avait mené là, avant qu'ils reçoivent un appel de Bloli Meyst, qui les informa qu'elle était à la tête d'une cohorte d'une centaine de Jedi. Malheureusement, une fois arrivés sur place, ils constatèrent que la cohorte avait été décimée par un Shaax. Ils furent eux-mêmes attaqués par la créatures, et ne s'en sortirent que grâce à un tir de torpille de l'Arrow.

Le message de Jorus Beku'n leur signala que d'autres survivants Jedi avaient été sauvés par Doc et se dirigeaient probablement vers une de leurs lieux de repli. Quant au groupe de la jeune Twi'lek, il suivit les conseils de Kaarde et se rendirent sur Coruscant, et plus précisément au Temple Jedi, dans le but d'éclairer la situation. Là, en se séparant en deux groupes, ils trouvèrent un droïde astromech porteur d'un message de la part de Tyria Sarkin.

Après avoir retrouvé l'autre groupe dans le Hall Polux Horn Terrik, ils décidèrent tous de rallier le Chu'Unthor. Pendant le voyage, Kinsa contacta son père qui lui apprit qu'il était sur Mandalore et qu'il comptait faire profil bas.

Une fois arrivés sur le Chu'Unthor, elle eut le bonheur d'être adoubée Chevalière Jedi, un symbole fort au vu de ce qui venait de se passer. Malheureusement, ils furent derechef attaqués par la République et par les Shaax. Kinsa fut envoyée pour assurer la sécurité du hangar principal en coordination avec Siskun Koran, un Gardien Pantoran. Malgré des états d'âmes en réalisant que ceux qu'elle combattait étaient des gens lambdas, avec une famille, qui n'y étaient pour rien, elle neutralisa la plupart des troupes grâce à son savoir-faire de Mandalorienne. Soudain, le moteur hyperdrive explosa : c'était l’œuvre de Dark Vicious, qui se révéla peu de temps plus tard. Après un combat délicat qui se solda par la défaite toute relative du Sith, ils décidèrent de se rendre à l'Arrow, pour pouvoir évacuer. Malheureusement, les shaax les poursuivaient et tous ont dû se réfugier dans la salle commémorative du Chu'Unthor et bloquer l'entrée. Après plusieurs propositions, dont Myrkr et Tython, ils dûrent se préoccuper de problèmes plus urgents : les Shaax avaient forcé la porte. La troupe se répartit en deux groupes et Kinsa se retrouva avec Aynor et son ami Galen. L'intervention inattendue de Ceno leur sauva la vie, mais la jeune Twi'lek se retrouva bien vite en mauvaise position : elle ne reconnaissait plus son ancien maître qui était toujours dans le même état que sur Rhommamool. Troublée, elle se ressaisit cependant et tint sa position en restant loyale à ses convictions, qui n'avaient pourtant jamais été si fragiles. Finalement, alors que Ceno s'apprêtait à se battre pour la prendre de force, de nouveaux Shaax intervinrent et le Mando se résolut à, encore une fois, sauver les Jedi qui en profitèrent pour s'enfuir. Malheureusement, ils croisèrent le chemin d'un Dark Spencer assoiffé de vengeance. Le Cathar massacra la plupart des Jedi mais Kinsa, Aynor, Galen, Weedge, Kaarde et quelques autre survivants réussirent à s'en sortir et à décoller à bord de l'Arrow.

Dans le vaisseau, Lyhesh Gi les prévint qu'elle avait fini de décoder les informations du droïde de Tyria et qu'en effet, il contenait des données précieuses : la localisation de la flotte volée par Black Baccara de la défunte Dark Maléfica. Kinsa, Galen, Weedge et Aynor furent stupéfiés d'apprendre que Black Baccara n'était qu'autre que Tyria Sarkin elle-même !

Ils posèrent dans le vaisseau amiral, le Tarentule II avec la petite centaine de Jedi survivants et Kaarde décréta le repos, tandis que de son côté il s'occupait de contacter Ange. Deux jours plus tard, ils étaient toujours en train d'explorer les vaisseaux. Kinsa s'était isolée sur l'Arrow et tentait de récupérer des jours précédents. Son sommeil était agité, peuplé de cauchemars qui venaient des tréfonds de sa mémoire. Enfin, Kaarde convoqua tous les Jedi survivants et leur annonça qu'ils devraient passer vingt ans congelés dans de la carbonite pour laisser le temps à la Force de se stabiliser. Au bout de ces vingt ans, disait-il, ils seraient de nouveau capables de faire face à la menace qui les avait laissés exsangues. Cette nouvelle eut des réceptions mitigées parmi les Jedi et Kinsa faisait partie des mécontents. Elle pensait en effet que c'était faire preuve de lâcheté que de se terrer si longtemps à l'autre bout de la galaxie, mais très vite elle se rendit compte que cette décision avait sans doute été prise en toute connaissance de cause et que c'était sûrement pour le mieux. Ainsi, Kinsa fut congelée en fin de journée.

Autarcie dans la flotte (187-195)

En 187, sa cellule de congélation dysfonctionna et Weedge décida de l'y sortir pour lui sauver la vie. Elle se retrouva alors seule avec Ange Solo, qu'elle ne connaissait pas encore, mais qui se prit progressivement d'affection pour elle. Quatre ans plus tard, elles furent rejointes par Galen, dont la carbonite avait également dysfonctionné.

Retour dans la vie active (195 - ?)

Le réveil des Jedi

Le moment tant attendu qu'était la décongélation des autres Jedi se déroula dans des circonstances spéciales : Kinsa et Galen avaient dû secourir une Ange blessée qui n'avait donc pas pu assister au réveil. La jeune Twi'lek essaya de se rendre utile un maximum mais ses connaissances médicales étaient quasi-nulles et finalement elle ne put pas beaucoup participer. Quand Ange reprit conscience, ce fut Kinsa qui se chargea de lui expliquer ce qui lui était arrivé, et de l'apaiser dans le même temps. Deux semaines après le début du procédé de réveil, Kaarde convoqua une réunion des Jedi valides, soit elle, Aynor, Jorus, Doc, Galen, Ange, Lyhesh Gi et Eckmül, réunion où il définit trois missions vitales : prendre contact avec la Coalition, aller en reconnaissance sur Tython et remettre en état la flotte. Kinsa se porta volontaire pour accompagner Kaarde et Ange sur Myrkr, où ils rencontreraient la Guilde ; Mara Sarkin les rejoignit au dernier moment.

Myrkr et Tython

Le voyage vers Myrkr fut relativement calme, Kinsa passant l'essentiel du temps à méditer dans un coin. Cependant, elle rendit une petite visite à Ange qui, parce que en huit ans Kinsa avait développé un instinct de survie particulier à la Corellienne, ne tourna pas trop au vinaigre. Tentant de rassurer l'ex-Leader de la Guilde, en vain, la Twi'lek préféra partir avant que la conversation ne tourne trop en rond. Une fois arrivée sur Myrkr, la jeune Jedi fit la connaissance des Guildeurs Wes Hamera, Hoza et Cole Pr'Col, qui, après les avoir mis au courant de la situation galactique plus que désastreuse, les invitèrent à rester un peu sur Myrkr. Kinsa apprit à l'occasion le changement de taille qui s'était opéré chez les Mandaloriens : Jaia Tepal était devenue Mand'alore, ce qui ravit Kinsa.

Dés la fin de la réunion improvisée, une nouvelle de taille s'annonça : la Main Ecarlate, vaisseau du mystérieux Général , sollicité en urgence pour une intervention au dessus de Scarif et qui venait se ravitailler. Le groupe de Jedi sauta sur l'occasion pour rencontrer celui qu'on nommait "le héros de la Rébellion". Ils furent accueillis par le Whipid Roujonma Kaarr, et plus étonnant encore, par Dark Spencer. Kinsa gardait encore vivace dans sa mémoire leur affrontement sur Jakku et fut très surprise de voir le redoutable Cathar les laisser passer en se contentant de les renifler. L'explication vint de Wes, qui leur précisa que le Général Gunnar avait aussi réussi à fédérer les Sith.

Ils virent que le Général, en hologramme, était en train d'avoir une discussion assez mouvementée avec un Yuuzhan Vong, qui l'accusait de les avoir abandonnés. S'ensuivit une conversation avec le groupe de Jedi, plutôt méfiants, tandis que le Général souhaitait qu'ils rallient sa cause, car ils seraient des symboles forts.

Une fois arrivés sur Scarif, ils reçurent à bord la visite de Cera Ordo, ses neveux, Keller, ainsi que Yota Gin et Oraclem Mare qu'ils avaient libérés. Revoir son ancien maître fit un choc à la jeune Jedi, qui ne reconnut presque rien en lui de l'ancien Ceno. Alors qu'ils discutaient, ils reçurent un message du Courtier de l'Ombre, qui montrait les deux groupes de Jedi sur Tython et leur demandant de choisir. Ceno coupa court à toute discussion en choisissant le groupe d'Aynor.

Après une dispute générale, Kinsa décida d'aller parler face à face à son ancien maître, qui malheureusement n'avait plus rien du Ceno qu'elle avait connu : implacable, il ne montra aucune compassion et la rejeta complètement, allant même jusqu'à la traiter de "dar'manda". Ce fut Ange qui rassura Kinsa, faisant preuve d'une bienveillance étonnante.

Le groupe atterrit sur Tython et finalement trouva la salle où Aynor, Jorus et Weedge étaient enfermés. Ils dûrent affronter des Shaax, combat dont ils ne sortirent pas indemnes. Kinsa s'en tira avec une luxation à l'épaule et une blessure au mollet, non sans avoir vaincu une Shaax à elle toute seule, un acte méritoire qui remplit la jeune Jedi de fierté. Après le départ d'Ange et de Wes à bord du Rebel Spire, ils allèrent chercher Galen, non sans avoir découvert des caméras en chemin. Ils trouvèrent le Tythonien évanoui après un âpre combat. Kinsa resta à son chevet jusqu'à ce qu'il se remette, puis ils eurent une conversation où Kinsa chercha à découvrir ce qui tracassait tant son camarade. Finalement, Galen lui donna une réponse plutôt éloquente en l'embrassant. Après un instant d'hésitation, la Mandalorienne lui rendit son baiser.

Ils furent rejoints par la petite soeur de Galen, Reyn Arek, et ils parlèrent encore un peu avant d'aller rejoindre le reste du groupe pour définir la marche à suivre. Ils devaient se répartir les tâches à effectuer avant le rituel : Kinsa hérita de la surveillance du Temple. Une journée plus tard, les 120 autres Jedi atterrirent et le rituel de restauration du côté lumineux put être effectivement. Aussitôt, Kinsa se sentit beaucoup mieux. Mais à peine eut-elle le temps de savourer cette sensation retrouvée que la flotte de la République arriva. La Twi'lek monta à bord de l'Arrow, où elle trouva Ceno qui s'apprêtait à détruire son holocron, mais finalement renonça. Puis, il légua officiellement l'Arrow à Kinsa, ce qui était les prémices d'une relation plus apaisée entre les deux Mandaloriens.

Après que Ceno ait regagné son propre vaisseau, Kinsa reçut Kaarde, Jorus et Aynor à bord et l'Arrow s'élança. Avec le reste des transporteurs, il réussit à forcer le blocus et à passer en hyperespace. Au début de la bataille, Kinsa resta sur la Lame de la Guilde, mais quand elle vit que Ceno était sans autres vaisseaux pour assurer ses arrières, elle se lança dans la bataille. Malheureusement elle fut touchée et ses systèmes d'armement furent atteints. Elle réussit à revenir à la Lame et mena Kaarde et le commandement à bord du Tarentule II lors de l'arrivée de la flotte Chu'Unthor. Malheureusement, le Courtier intervint alors que la victoire était à portée de main. Il força Kaarde à choisir entre le Mirax Terrik, qui contenait la plupart des Jedi, et la QG de la Guilde. Kaarde choisit d'épargner les Jedi, ce qui déclencha un déluge de feu sur le QG de la Guilde. Kinsa se vit ensuite nommée agent de liaison avec la Guilde, ce qui la surprit, puis assista à un combat entre Kaarde et Ceno. Enfin, en même temps que la plupart des Jedi valides, la Twi'lek reçut son ordre de mission : elle devait récupérer une dénommée Zadyssa Yunixy.

De nouveaux padawans

Elle se rendit donc sur Metellos, où elle tenta d'abord de retrouver cette fameuse Zadyssa en demandant aux passants, sans succès. Pour s'éclaircir les idées, elle médita mais fut interrompue par un individu qui se révéla être un Chasseur de Jedi, des personnes qui traquaient les sensitifs à la Force. Elle apprit à l'occasion qu'elle était fichée comme un danger majeur. Après un rude affrontement, Kinsa le vainquit et obtint la localisation de Zadyssa, que le chasseur avait capturé peu auparavant. Dans la prison, elle réussit à retrouver la jeune fille et récupéra du même coup un autre sensitif : Lysandre Yawnez. Puis, les trois s'enfuirent, non sans difficultés.

Une fois de retour sur le Tarentule II, Kinsa croisa Kaarde et d'autres maîtres qui les invitèrent à une séance de méditation. La Chevalière accepta avec plaisir. Toutefois, un appel des Mirialans les interrompit. Ils informaient les Jedi de la présence d'un sensitif Togruta parmi eux. Kinsa fut chargée d'aller le chercher ; elle fut également accompagnée par Zadyssa, puisque la mission n'avait rien de dangereux.

Kinsa repartit donc, et cette fois pour Mirial. Elle y trouva Zokuron Ta'a, le sensitif Togruta, et l'interrogea sur son désir de devenir Jedi. Il tenta de lui répondre avec sincérité, suite à quoi ils repartirent sur le Tarentule II, qui était à présent en orbite autour de Tatooine. Elle retrouva Galen et fit la connaissance du Korunnai Ilan. Mais il se trouvait qu'Ilan était le demi-frère de Zadyssa et des vérités qui avaient été dissimulées éclatèrent au grand jour. Zadyssa n'en pouvait plus : elle fondit en pleurs. Kinsa fit de son mieux pour la réconforter, en mentionnant même son propre père.

Retour au bercail

Cela lui rappela sa situation auprès des Mandaloriens et se résolut à retourner sur Mandalore pour résoudre des affaires qui auraient déjà dû l'être depuis vingt ans. Avec l'autorisation de Kaarde, elle retourna sur sa planète natale et aussitôt, fut accueillie par une vieille connaissance qui ne se montra pas très aimable : Tev Belevan. Heureusement, il accepta de la laisser aller sur Mandalore et demanda à sa belle-fille, Lidije, une amie d'enfance de Kinsa, de la guider jusqu'à Mand'alore. Contrairement à Tev et à tous ceux qui appartenaient à sa son ancienne vie, Lidije manifesta sa joie de revoir Kinsa.

La Chevalière fut reçue par Mand'alore, qui n'était qu'autre que Jaia Tepal, une des anciens mentors de Kinsa. Mais à peine eut-elle commencé ses explications qu'un Mandalorien la provoqua en duel. Il s'agissait de Casev Orst, orphelin de père à cause de Kinsan Talik, le père de Kinsa. Il pensait honorer la mémoire de son père en tuant la fille de son meurtrier. Malheureusement pour lui, il perdit, mais garda tout de même la vie sauve. Puis, Kinsa eu l'occasion d'expliquer ses actions dans un plaidoyer que les chefs de clan finirent par trouver convaincant, malgré quelques réticences de la part de Rusaan Fett et Davrel Skirata, ex-Mand'alore. La Twi'lek fut donc réintégrée aux Néo-Mandaloriens, mais elle demeurait en sursis et devait faire ses preuves.

Elle discuta ensuite de divers sujets avec Deanna Ordo, celle qu'elle considérait comme sa tante de coeur, et fit connaissance avec les enfance de Tselos et Lidije, deux amis d'enfance. Cela la secoua de réaliser à quel point elle avait manqué des choses importantes durant ces vingt ans, d'autant plus qu'elle apprit que Rezyn, un autre ami, était décédé.

Le lendemain, tandis qu'elle méditait, elle eut une vision de Force lui montrant Ceno et les jumeaux Ordo mourir : après quelques hésitations sur la conduite à adopter, elle décida d'agir et de demander des renforts aux Mandaloriens. Le hasard (ou la Force) voulut qu'à ce moment précis ils reçoivent un signal de détresse de la part de Ryff et Jayla Ordo, et le commando Ramikad, accompagné de Kinsa, fut chargé de leur venir en aide.

Une fois sur place, ils secoururent d'abord les jumeaux et Keller, avant que Kinsa ne sente via leur lien de Force que Ceno était mourant, en train de se noyer. Sans hésiter, elle plongea pour le sauver et le ramena sur le rivage. S'ensuivit une scène touchante où les deux Mandaloriens se confièrent l'un à l'autre comme jamais auparavant.
Quote1 Souviens-toi, malgré tout ce qu'il peut se passer, malgré tout ce qui nous oppose, nous sommes une famille, et nous veillerons toujours l'un sur l'autre. Quote2
Cera Ordo, sur Mon Calamari.


Après avoir quitté Mon Calamari, elle revint avec son ancien maître sur Mandalore où elle fut pleinement réintégrée parmi les Mandaloriens, à une condition : qu'elle n'intervienne pas dans les affaires concernant son père. Les chefs de clan lui confièrent une première mission, qui était de surveiller les Jedi et Kaarde Naberry au cas où les Jedi entreprendraient des actions néfastes pour la Coalition et les Mandaloriens. Bien qu'elle ne croie pas une seconde que l'Ordre puisse faire une chose pareille, Kinsa accepta à contrecoeur. Mand'alore la nomma également représentante des Néo-Mandaloriens dans l'escouade qui irait libérer la présidente Jocaste de Ver'mer.

Implication dans les affaires galactiques

Aller au secours de la présidente Jocaste

Avant de se rendre sur Montross, où était donné le rendez-vous, elle fit un détour par la flotte Chu'Unthor où elle revit Galen ainsi que le père de ce dernier, Perseus Arek. En allant à l'infirmerie, elle croisa Dexter Cho avec qui elle échangea quelques mots, puis, sur le trajet de retour, eut une discussion mouvementée avec son petit ami à propos de leur relation. Enfin, elle put faire ce pourquoi elle était venue : prendre la jeune Zadyssa Yunixy, avec qui elle sentait déjà un lien se créer, comme padawan.

Sur Montross, elle fit la rencontre de Thore Joépa et des autres membres de l'escouade, parmi lesquels comptaient Alix et Eril Kilivian, des jumeaux Guildeurs à la langue bien pendue. Avant leur arrivée, en retard, Kinsa parla avec Ange Solo par com. Au cours du briefing, ils apprirent que la présidente Jocaste était emprisonnée par la République sur Dromund Kaas, une planète historiquement Sith. Le voyage jusqu'à la planète fut pimenté par les remarques intempestives et intrusives des jumeaux Kilivian, que la jeune Twi'lek décréta intérieurement ne pas supporter. Une fois arrivés sur place, l'équipe dut résoudre une énigme historique pour ouvrir la porte nord de la forteresse où était enfermée Jocaste, avant de se séparer en deux groupes. Chacun croisa de nombreux pièges sur leur route, mais ce fut Eckmül qui trouva sa mère, qu'ils ramenèrent à Montross, bien qu'elle ne soit pas pas au sommet de sa forme.

La mission Anaxes

Deux jours plus tard, alors que Jocaste s'était en partie remise de son emprisonnement, elle les remercia officiellement. Toutefois, Kinsa ne resta pas très longtemps dans la République de Ver'mer, ayant été convoquée pour une réunion sur la Main Écarlate. Pendant le trajet, elle ressentit la mort de son père, mais sentit également qu'il était mort en paix, ce qui la consola un peu. Une fois arrivée sur le vaisseau du général Gunnar, elle retrouva Ange Solo, avec qui elle échangea quelques mots, et Kaarde Naberry. La réunion avait pour objet une mission de récupération d'informations pour permettre l'attaque d'un chantier naval crucial de la République, Fondor, dont ils ne savaient presque rien. Désireuse de se rendre utile, Kinsa se porta volontaire en même temps que son ancien maître, qui l'informa par la suite des circonstances de la mort de son père en s'excusant sincèrement ne pas avoir réussi à le sauver et réconforta la jeune Twi'lek en la prenant dans ses bras. Kinsa considérait toujours Ceno comme un deuxième père, surtout après leur réconciliation sur Mon Calamari, et fut très émue lorsque le Mandalorien déclara qu'il ne laisserait rien les séparer. Malgré le fait qu'ils combattent l'un du côté obscur et l'autre du côté lumineux ne changeait rien à leur amour filial, et ils se séparèrent lorsqu'Ange Solo arriva. Par la suite, elle parla également à la Corellienne d'un sujet plus léger : sa toute nouvelle histoire d'amour avec Galen. Toutefois, comprenant que la jeune femme voulait parler sentiments, cela gêna Ange qui était davantage portée sur l'autre aspect d'une relation amoureuse... Finalement, les deux décidèrent de parler d'autre chose, le sujet actuel ne leur convenant pas vraiment. Toutefois, la conversation dériva sur l'entrainement de Kaarde et Ange et la Corellienne finit bien malgré elle par se confier partiellement à Kinsa en lui avouant notamment qu'elle avait peur et qu'elle tenait à elle, un exploit pour Ange. Enfin, elles se séparèrent, chacun devant vaquer à ses occupations.

Kinsa participa ensuite à une réunion de planification de la mission sur Anaxes en compagnie de Galen, Ceno, Hoza, Dexter, Zadyssa, Taishakuten, Sakanga et l'Empereur Horn, réunion au cours de laquelle ils décidèrent de la marche à suivre pour obtenir les informations manquantes dont ils avaient besoin pour infiltrer le complexe. Après un long voyage où la jeune Chevalière tâcha d'entraîner sa padawan notamment à la Persuasion, ils arrivèrent sur Anaxes sous l'identité de réfugiés de la Coalition qui souhaitaient s'engager dans la République. En effet, ils devaient se fondre dans la population de la capitale pour pouvoir récolter des informations sur le complexe. Par chance, ils n'avaient pas amené leurs sabres laser ni aucune arme et montrèrent donc patte blanche à un contrôle de routine. Après un passage à la cantina pour faire passer les soupçons, ils s'installèrent dans un hôtel miteux et décidèrent d'un plan pour obtenir les informations qu'ils devaient récolter. Kinsa hérita de la partie la moins plaisante, qui consistait en faire du charme à un garde du complexe en permission pour lui soutirer la localisation des registres et leur nom de code. Tout se passa sans accroc, et elle apprit même la venue sur Anaxes d'un marchand d'armes surnommé Le Renard. Le groupe de Jedi communiquèrent ces informations à l'autre groupe, qui les invitèrent à se rendre sur l'Eclipse pour décider d'un plan d'infiltration. Ils établirent le plan suivant : Ceno prendrait l'apparence du Renard grâce à sa matrice de changement d'apparence, Galen et Dexter joueraient ses membres d'équipage, Zadyssa fut chargée de récupérer les registres à cause de sa mémoire photographique qui lui permettrait de retenir les plans et parce qu'elle était petite et agile. Kinsa accompagnait Hoza et l'aidait à contourner les systèmes de sécurité.

Le plan se déroula plutôt bien, ils ne furent pas repérés et Zadyssa réussit à récupérer les données, ce qui remplit son maître de fierté. On leur donna ensuite l'ordre de retourner sur la Main Ecarlate où ils débriefèrent de la mission avant d'y être en quelque sorte retenus pour des raisons de sécurité. Tant que Fondor n'avait pas été attaqué, ils ne devaient ni quitter le vaisseau ni communiquer avec l'extérieur.

La bataille de Fondor

Elle se porta volontaire pour poser les bombes sur la station de Fondor afin de faire tomber les boucliers. A son plus grand déplaisir, elle dût à nouveau faire équipe avec les jumeaux Kilivian, qui superviseraient l'opération, mais également avec Galen, sa padawan Zadyssa, et Kaarde. Ils devaient tout d'abord infiltrer une entreprise de médicaments qui leur permettrait d'apporter les explosifs sur la base. Puis, le groupe, déguisé, passa les contrôles sans souci et arriva sur la station de Fondor où ils furent accueillis par une Ange en infiltration. Cette dernière les guida pour qu'ils posent les bombes à des endroits stratégiques, avant qu'ils s'enfuient à bord d'une navette de Fondhot-dog.

Kinsa assista à la bataille à bord du Lame de la Guilde, assistant Wes Hamera en l'aidant à anticiper les manœuvres Jedi : en effet, elle les avait beaucoup étudiées pendant ces huit ans à bord de la flotte fantôme. Quand un des hangars du vaisseau fut pris d'assaut, elle fut de celles qui le défendirent contre les troupes républicaines, en faisant équipe avec des Guildeurs. Elle dût rester à bord de ce vaisseau pour l'évacuation, et pendant le trajet jusqu'au point de rendez-vous, elle rassura sa padawan Zadyssa qui venait de faire un cauchemar, tentant de la convaincre que sa souffrance passée l'avait rendue plus forte.

Elle ne s'attarda pas sur le Lame une fois arrivée, et rallia immédiatement le Tarentule II dans l'intention de faire son rapport au Conseil Jedi. Elle retrouva brièvement son ami Eckmül, puis croisa dans un des couloirs Galen et une personne à laquelle elle ne s'attendait pas : Fanny Keto. La Chasseresse se montra extrêmement désobligeante, et s'ensuivit un échange tendu entre les deux jeunes femmes, que Kinsa finit par terminer brusquement. Elle fit ensuite son rapport au Conseil, non sans s'être informée du bilan de la bataille de Fondor et avoir exprimé ses doutes quant à Fanny. Par la suite, elle s'isola dans ses quartiers pour ne pas montrer à sa padawan l'humeur dans laquelle elle se trouvait, et reçut un appel inattendu : son ancien maître, Ceno, avec qui elle évoqua la bataille. Le Mandalorien essayait de comprendre ce qui avait entraîné un tel désastre sur Fondor, mais ils n'arrivèrent à aucune conclusion probante. Kinsa se confia un peu à lui et eut droit à son habituel encouragement : garder la tête sur les épaules et avancer. Contre toute attente, cela lui fit du bien, et ce fut plus apaisée qu'elle termina l'appel.

Alors qu'elle partageait avec Galen ses doutes concernant la mise en liberté de Fanny, la discussion dériva sur la manière de la traiter, puis sur la relation de Kinsa avec son peuple, ce qui exaspéra la Mandalorienne. Galen alla même jusqu'à insinuer qu'elle pactisait avec les Mandaloriens contre les Jedi et qu'elle avait des secrets, alors qu'il ne s'agissait que de son devoir. En réponse à cette attaque, Kinsa lui reprocha sa tendance à vouloir la contrôler et à ne voir que ce qu'il voulait voir. Finalement, après un sermon de Galen sur le fait qu'elle porte avec elle sa double nature, elle lui ordonna de sortir.

Apparitions

  • Temple Jedi 6
  • Chu'Unthor
  • Académie Jedi
  • Résister [Fanfiction JDR]
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .