FANDOM





Kiffa Stamina, épouse Xyphor, tueuse à gages.

Enfance

Kiffa Stamina est née dans l'un des nombreux clans twi'leks sur Ryloth. Venue d'une famille de guerriers, elle développa très tôt sa musculature à la lutte et se familiarisa avec l'usage des armes blanches. Le seul événement notable de sa jeunesse fut le départ de son amie Lila Sura, dont la famille allait déménager, et qui devint une espionne de haut vol pour Mister-X. Kiffa finit tout de même, comme bon nombre de Twi'leks, à se faire capturer lors d'une razzia des esclavagistes zygériens. Ceux-ci, toutefois, n'eurent pas la vie facile : l'un des gardes eût la nuque brisée, un autre se fit mordre cruellement le mollet. Bref, ils furent bien comptant de pouvoir la vendre au kajidic Hutt. Elle avait alors treize ans. Après avoir étranglé à mort un garde, elle fut conduite devant son propriétaire, lequel trouva la chose distrayante. Il décida donc de l'envoyer dans une arène de combat de Nal Hutta. Cette combattante souple et élancée lui fit gagner un beau paquet de crédits en paris. Toutefois, une maladresse lors d'un combat contre un Dugg la laissa dans le sable avec un bras cassé et plusieurs côtes enfoncées. Son propriétaire hutt ayant perdu son pari par sa faute, il la revendit à un "grossiste".

La liberté

Vers ses quinze ans, apprenant qu'elle devait être revendue à nouveau, à un bordel cette fois, elle parvint à s'enfuir en se jetant elle-même dans la décharge des cuisines. Couverte d'immondice et bien consciente que mendier en ville la ferait reprendre aussitôt, elle resta prostrée un certain temps, jusqu'à finir dans une décharge centrale à l'extérieur de la métropole. Elle finit par sortir après n'avoir plus aucun légume pourri à manger et rencontra des locaux travaillant au recyclage, lesquels ne furent pas hostile mais, au contraire, l'adoptèrent comme l'une des leurs. Son billet pour quitter ce monde vint d'un pirate fauché, venu acheter des pièces de réparation pour un vaisseau largement obsolète. Elle le séduisit et le convainquit de la prendre à bord comme mécano, arguant des connaissances glanées parmi les recycleurs "quand on a démonté un hyperpropulseur cent fois, on sait forcément comment le remonter".

Carrière

Premier contrat

La vie de pirate n'était pas faite pour elle. Travailler avec un équipage demandait de pouvoir s'intégrer à une équipe, ce qui lui était impossible par manque de confiance. Elle re-signa pour une seule course de plus, qui la conduisit hors de l'Espace Hutt, dans la Bordure Extérieure. Elle avait alors dix-sept ans. S'étant fait dépouiller dans le motel où elle logeait, elle écuma les bars du spatioport à la recherche d'un équipage qui accepterait de la reprendre, mais aucun ne voulait l'embaucher pour aucun autre service que sexuel. C'est alors qu'elle entendit le propriétaire d'une colonie agricole offrir une forte somme pour la tête d'un pirate ayant régulièrement attaqué ses plantations. Le pirate en question étant, évidemment, l'ancien patron de Kiffa. Lorsque ce pirate se reposa à nouveau, elle l'attendait dans son "port d'attache", le sous-sol d'une taverne. Elle n'eut pas trop de mal à le convaincre de la reprendre, le saoula, puis le persuada qu'il était irrésistible. Elle le conduisit donc dans sa chambre, l'étouffa dans son oreiller, lui coupa la tête et, après être sortie par la fenêtre, apporta son trophée au spatioport. La prime "honnêtement" gagnée lui permis d'acheter son premier blaster, ainsi qu'une vibrolame... et de loger dans un hôtel plus fréquentable.

La Bordure

Après avoir rempli plusieurs contrats pour les autorités locales, les épouses jalouses et les fermiers revanchards, elle parvint à se payer un billet pour une planète presque civilisée, à la frontière de deux routes spatiales : Yag'Dhul. Elle eût alors accès à des contrats plus intéressant et acquit une solide réputation, principalement pour le fait qu'elle parvenait toujours à tuer sa cible sans dégâts collatéraux. Elle n'acceptait par contre jamais de ramener une cible vivante. À vingt-et-un ans, elle était parvenu à économiser de quoi s'acheter un vaisseau de deuxième main, un chasseur Manta qui lui servit dès lors de foyer. Grâce à cette mobilité, elle put exécuter des contrats pour divers pirates et sociétés minières. Finalement, ses chasses la menèrent dans la Bordure Médiane, où elle fut recrutée plusieurs fois par les services bothans, où elle retrouva avec plaisir son amie d'enfance Lila Sura. Elle eu quelques aventures sentimentales, mais ne resta jamais longtemps au même endroit et disparut souvent sans laisser d'adresses.

Le Noyau

Vers ses vingt-trois ans, elle décida de rejoindre Coruscant. Le nombre de contrats disponibles était incroyable, mais la concurrence très rude. Elle prit alors davantage de plaisir dans son travail, se surpassant par esprit de compétition. Vers ses vingt-huit ans, le moteur de son vaisseau cassa, ce qui la força à concentrer sa carrière sur la ville-planète. C'est en revenant d'une mission rondement menée, sa prime en poche, qu'elle reconnu un Humain dans une station de taxi.

La Guilde

Kiffa Stamina rencontra donc Edoras Terrik dans une station de taxi Coruscanti, alors qu'elle retournait à son appartement. En le voyant, elle le reconnu tout de suite comme étant le Leader de la Guilde et l'aborda donc en lui demandant s'il "cherchait quelqu'un". Quant à lui, il évalua rapidement son potentiel meurtrier et fut immédiatement sous le charme. Il lui proposa donc d'aller boire un verre pour discuter affaires. Il était venu enquêter sur la construction du "Bouclier des Âmes", un prototype de destroyer républicain de fabrication calamarie mais de facture impériale, largement automatisé. L'un des techniciens du vaisseau ayant été menacé, il avait fait appel aux services de protection de "Torpilleurs&Associés". L'Humain dut lui plaire immédiatement, car elle accepta de l'accompagner pour infiltrer le département des immatriculations. Ayant repéré un vaisseau républicain devant relier le chantier naval, ils se cachèrent dans une caisse de matériel devant y être embarquée. Malgré cette proximité forcée, Edoras sut se montrer fort correct, ce qui acheva de convaincre la Twi'lek de poursuivre leur collaboration. Ayant obtenus leurs renseignements, ils dénouèrent l'affaire, firent main basse sur les plans et tuèrent le criminel responsable, chef d'un gang rival. Cette opération rondement menée, Kifa intégra définitivement l'équipe rapprochée d'Edoras, remplaçant un membre décédé lors du "désastre de Coyn". Edoras lui offrit alors une armure mandalorienne rouge.

Elle l'accompagna également sur Atzerri, où Edoras déclencha une guerre des gangs entre quatre Hutts, après en avoir assassiné un et s'étant mis au service de son cousin pour mieux déclencher une révolte d'esclaves. Ce faisant, ils récupérèrent au final le territoire pour la Guilde, ainsi que de nombreux membres d'équipage. Au cours de cette mission (où la petite Nausicaa Terrik-Sarkin se battit au côté de son père), l'une des employées de l'agence, Fiona, reçut une décharge de blaster à la place de son patron. Kiffa devint dès lors la seule présence féminine de l'Agence, ce qui lui permit d'acquérir une influence de plus en plus grande sur Edoras. La libération des esclaves d'Atzerri acheva de la convaincre du bon fond d'Edoras.

Kiffa fut donc à ses côtés lors de la deuxième grande bataille rangée contre les Réprouvés, sur Myrkr. Elle lui sauva également la vie, plus tard, en désactivant le système d'autodestruction d'un vaisseau qu'ils avaient abordés. Bref, elle gagna le respect de ses pairs. Elle se montra souvent d'une jalousie mortelle à l'égard de celles qui approchaient "son" mâle.

Il est aussi à noter que, alors que sa relation avec Edoras n'était pas encore stable, elle eut un rôle clé dans l'aide que la Guilde apporta aux Jedi contre Maléfique dans la bataille d'Ossus : Maître Naberry envoya à Edoras une holovidéo de Maléfique en train de tuer la Twi'lek lethane Lila Sura à l'aide d'éclairs de Force. Reconnaissant son amie d'enfance, Kiffa s'effondra en larmes, ce qui convainquit Edoras (lequel était prêt à aider le plus fort, soit Maléfique) de se ranger du côté de Mister-X... sa décision subite séduisit définitivement Kiffa, qui lui voua dès lors des sentiments profonds. Il semble pourtant que, au début du moins, elle continua à chercher à utiliser Edoras pour se venger de Malefica. Mais elle tomba enceinte et ses sentiments devinrent plus authentiques.

Vie avec Edoras Terrik / Konix Xyphor

Mariage

Après une première fausse couche, Kiffa songea sérieusement à quitter Edoras/Konix, d'autant plus que celui-ci n'était guère fidèle et buvait. Il démissionna également de son poste de Leader, ce qui fit craindre à Kiffa qu'il se laisse aller. Non pas qu'elle détestait se prélasser sur une plage de rakata, mais elle craignait qu'il ne s'empâte. Elle fit une seconde fausse couche et leurs liens se resserrèrent dans l'épreuve. Elle fut touchée de constater à quel point il se souciait d'elle et, après quelques hésitations, lui demanda de l'épouser. Il arrêta de boire, lui offrit une perle de dragon krayt (qu'il avait lui-même chassé) et l'incrusta dans son armure rouge. Kiffa Stamina épousa "Konix Xyphor" en l'an 160. Peu après, elle donna naissance au petit Fran-Kyle Xyphor. Elle ne resta guère longtemps à le couver et, bientôt, elle le plaça fréquemment sous la garde de nourrices ou en internat, pour continuer à remplir des contrats. Lorsqu'il eut une dizaine d'année, elle commença à le prendre de temps en temps avec elle en mission, lui enseignant le métier. Mais il arrivait fréquemment qu'elle parte seule avec Konix. Ainsi, elle incita notamment Konix à aborder et capturer avec elle un superstar destroyer, l'Executeur, afin de le retourner contre la flotte de Baaaaaaal.

"Divorce"

Son mari disparu soudainement durant six mois, vers l'an 172. Il réapparu tout aussi soudainement et expliqua avoir passé un désagréable séjour dans les geôles de la Sécurité Corellienne. Il disparu à nouveau quelques temps plus tard, sans plus d'explication. Elle mena alors son enquête, remonta la piste de la signature du vaisseau qu'il avait emprunté, et le retrouva grimé en Seigneur Sith, occupé à diriger d'une main de fer un empire militaire. La présence d'un harem d'esclaves dans ses quartiers scella son sort : après l'avoir battu, elle lui planta sa vibrolame dans le cœur.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .