FANDOM




Figure importante de l'Ordre Jedi dans les années 150 à 180 après la Bataille de Yavin, Kaarde Naberry fut un Maître Jedi courageux et profondément dévoué qui se trouva impliqué dans la majorité des conflits de son époque, particulièrement contre le Seigneur Noir des Sith Baaaaaaal.

Traits et caractère

Quote1 Plus fort et plus unis que jamais, que la galaxie soit en paix ou en guerre, à genoux ou la tête haute, l'Ordre Jedi continuera perpétuellement d'assumer sa mission envers les plus faibles et les plus démunis. Quote2
Kaarde Naberry.


Kaarde Naberry est particulièrement doux et placide pour un Jedi. Il s'accorde la plupart du temps une longue réflexion avant de trancher sur un sujet, ce qui fait qu'il est bien souvent le dernier à donner son avis au sein du Conseil Jedi. Mais cette importance qu'il accorde à la réflexion fait également de lui un des plus fins tacticiens de l'Ordre et un bon enquêteur. Peu de choses peuvent le faire sortir de sa retenue, mis à part des dangers menaçant directement sa sœur ou sa première padawan.

Bien qu'il soit aussi sérieux qu'un Obi-Wan Kenobi, Kaarde sait jouer de son image et parfois se montrer malicieux avec ses amis et ses padawans lorsque ceux-ci s'y attendent le moins.

Même s'il semble calme et plus porté sur la réflexion que sur l'action, Kaarde n'en demeure pas moins un homme de terrain très endurant et un combattant acharné. Les ennemis des Jedi ont appris à le redouter et le respecter. Son indéfectible loyauté et les années d'expérience en ont fait un des plus grand défenseurs de la cause des Jedi.

Les Sith eux-même savent qu'il serait vain de vouloir convertir Kaarde au Côté Obscur de la Force.

Histoire

Jeunesse et formation (ans 129 à 149)

Premières années

La famille Naberry trouve son origine peu après la Guerre des Clones. Le frère de Ruwee Naberrie, décida de changer l’orthographe de son nom afin d’échapper à l'attention de l’Empire. C’est ainsi que les Naberry se perpétuèrent sur Naboo jusqu’après la guerre contre les Yuuzhan Vong.

Fils de Ben Naberry et de la sénatrice Elora Karrde Naberry, Kaarde vint au monde en l’an 129 sur la planète Myrkr, où sa mère rendait alors visite à son frère contrebandier Talik Karrde. A cette époque l'Ordre Jedi était dirigé par Kol Skywalker et l'Alliance Galactique sur le point de s'effondrer sous les manigance du Sith Dark Krayt.

Troisième né de la famille, après Padmée et Obitom, il fut séparé très tôt de ses parents à cause d’un groupe de Sith descendus sur Naboo à la recherche de nourrissons sensibles à la Force. Kaarde fut donc forcé de rester sur Myrkr toute son enfance, élevé par son oncle Talik Karrde tandis que sa sœur Padmée était isolée vers un autre monde et que Obitom était confié à un Maître Jedi.

Kaarde passa toute son enfance sur Myrkr loin du conflit qui opposait le Sith Unique de Dark Krayt au reste de la galaxie, élevé par son oncle contrebandier dans l'ignorance totale de ses pouvoirs de Jedi à cause de l'influence des ysalamiris peuplant la la planète. Il découvrit enfin ces pouvoirs à l'âge de neuf ans lorsqu'il s'éloigna pour la première fois de la planète et en stoppant, malgré lui, une attaque de pirates dans l'espace. Quatre ans plus tard il quittait Myrkr à nouveau avec la ferme intention de retrouver sa sœur Padmée dont leurs parents n'avaient plus de nouvelles et surtout pour rencontrer enfin ces êtres de lumière qu'étaient les Jedi et qu'il n'avait jamais eu l'occasion de voir sur Myrkr.

Un padawan maladroit

Kaarde04 jeune

Kaarde padawan

La guerre contre les Sith était conclue depuis cinq ans et l'Ordre Jedi rétabli, aussi arriva-t-il sans mal sur Coruscant et au Temple Jedi, où sa sensibilité à la Force fut confirmée. Le maître qui le prit alors comme padawan fut Sonnychristence. C'est quand il présenta à Kaarde l'autre padawan qu'il avait déjà commencé à former que le jeune myrkrien eut la première grande surprise de sa vie : cette padawan n'était autre que Padmée, sa sœur disparue ! Elle lui apprit alors une bien triste nouvelle : leurs parents avaient eu un nouvel enfant après Kaarde, qu'ils avaient appelé Matt, mais celui-ci s'était fait enlever et tuer par un Jedi Noir lors d'une visite sur Coruscant.

Bien que fragilisés par cette tragédie, Kaarde et Padmée poursuivirent leur formation sous la tutelle du même maître. Kaarde se confectionna un sabre laser monophasique à lame bleue et étudia tous les aspects de la forme III de combat. La majeure partie de sa vie passée sans la Force sur Myrkr avait permis à Kaarde d'acquérir une excellente forme physique mais fut au départ un véritable handicap dans sa formation de Jedi. Non accoutumé à ressentir la Force, il faisait preuve d’une rare maladresse dans sa maîtrise. Mais cette gêne finit par disparaître au fil des entraînements pour devenir un vrai atout, faisant de Kaarde l’un des rares Jedi capables de se débrouiller sans la Force, apte à faire face à toute les situations.

Marginalisé par sa propre maladresse, et arrivé tardivement au Temple, Kaarde ne lia pas beaucoup de liens avec les Jedi de sa génération, hormis sa sœur Pad et deux humaines du nom de Mirax Terrik et Bloli Meyst.

Mirax était une padawan plus âgée ayant elle aussi commencé sa formation tardivement. Aussi se fit-elle un devoir de défendre Kaarde contre ceux qui le brimaient pour son retard. En retour Kaarde, d'un naturel très peu agité, apporta à la corellienne le calme qui lui manquait. Ils eurent même l'occasion de partir en mission en binôme. C'est elle qui l'intéressa aux vertus de la voie du Jedi guérisseur.

Kaarde eut une relation plus intime avec Bloli. Celle-ci, peu puissante dans la Force, avait manifesté de nombreuses difficultés dans sa formation, ce qui l'avait rapprochée de son compère myrkrien. Depuis que Luke Skywalker avait rebâti l'Ordre en l'an 11 les liens d'affection n'étaient plus prohibés entre Jedi, aussi Bloli et Kaarde entamèrent-ils une liaison qui passa presque inaperçu, tant ils étaient mésestimé, sauf auprès de Mirax.

Bien plus extraverties que lui, Mirax et Bloli firent faire plus d'une fois le mur à Kaarde afin de le dévergonder un peu dans les bars et aux tables de sabbac.

Kaarde finit par passer ses épreuves devant le Conseil Jedi en l'an 146. À leur issue il fut porté exceptionnellement par le Jedi kel dor Starseb au rang de Maître Jedi, à 17 ans seulement ! De son côté Mirax était en passe de devenir une des plus grande guérisseuse de l'Ordre.

Mais le lien fort qui l'unissait à Bloli allait commencer à s'étioler. Celle-ci était devenue Chevalier Jedi et avait pallié son manque de puissance en se dépassant dans des domaines ne requérant pas de grande maîtrise de la Force. Elle restait donc dans l'ombre en tant que diplomate, bureaucrate, voire soignante, et ne quittait que peu Coruscant, alors que de son côté Kaarde commençait à la dépasser largement en puissance et devenait un Jedi de plus en plus remarqué. Bloli n'était nullement envieuse, et Kaarde conservait son affection pour elle, mais ils ne parvenaient plus à se fréquenter autant que lors de leurs années de formation.

Une écervelée nommée Tyria Sarkin

Lors de sa toute première mission en solo Kaarde fit une rencontre décisive, qui allait marquer à jamais son existence. Il avait été envoyé en mission à Coronet, capitale de Corellia, car un Jedi Noir déchu porteur d'un précieux holocron Jedi y avait été repéré après avoir commis un meurtre dans une station orbitale.

La recherche durait depuis trois jours quand, au détour d'une rue, une jeune fille humaine en fuite du nom de Tyria Sarkin lui rentra violemment dans l'estomac. Son poursuivant n'était autre que le Jedi sombre que Kaarde recherchait, et il voulait la tuer. Pour défendre la petite Tyria, Kaarde engagea le combat et fut forcé de terrasser le Jedi Noir, sur le corps duquel on retrouva l'holocron volé. C'est dans ce combat qu'il tua pour la première fois.

Tyria fut emmenée au Temple Jedi pour sa protection. Là, en explorant son passé, on apprit que la malheureuse avait vécu seule toute son existence, abandonnée peu après sa naissance par des parents inconnus sur une station orbitale. Lorsqu'on découvrit sa forte sensibilité à la Force la jeune fille fut confiée aux maîtres de l'Académie de Yavin 4. Kaarde vint fréquemment lui rendre visite pour prendre de ses nouvelles.

Il s'avéra que Tyria, à qui on reprochait d'être impertinente, causait des problèmes à l'Académie. Aussi les maîtres s'empressèrent-ils de confier à Kaarde cette étudiante dont ils ne voulaient plus afin qu'il estime sa place dans l'Ordre Jedi au cours d'une mission sur Tatooine. Cette mission apparemment simple s'avéra être une succession de situations périlleuses et gênantes (avec un gundark en point d'orgue) au cours de laquelle Tyria s'avéra être une jeune fille étonnamment mature, futée et pleine de bonne volonté.

Quote1 La Force fait du caca sous nos yeux et nous on doit se contenter de regarder... sans vouloir manquer de respect à la Force. Quote2
Tyria, 12 ans, sur Tatooine.

Cette première mission décida Kaarde à prendre Tyria comme padawan, bien qu'il était encore un tout jeune maître et qu'ils n'avaient tout deux que cinq ans de différence d'âge. Il ne regretta jamais cette décision car, pleine de volonté, Tyria confirma être une élève très douée, courageuse et avide de connaissances. Tous deux effectuèrent ensemble par la suite de nombreuses missions dangereuses, se faisant une certaine réputation, notamment sur Panatha où ils assurèrent la protection de l'ambassadrice Sät'sa Cki contre des adorateurs du Côté Obscur.

Tyria accéda finalement aux épreuves qui allaient faire d’elle un des plus grands Jedi de l’Ordre. Dans le même temps, après avoir complètement maîtrisé la forme III de combat au sabre, Kaarde profita de l'instruction de Tyria pour s'initier à la IV.

La rencontre de Tyria et de Kaarde allait s'avérer être un événement déterminant dans l'avenir, et Tyria un pilier de la vie de Kaarde.

Peu après la fin de la formation de Tyria, Kaarde combattit sur Naboo aux côtés de Padmée et du jeune Jedi Macematu. Celui-ci se révéla n'être autre que le frère cadet des Naberry que tous croyaient disparu. Avec Obitom, également devenu Jedi, la famille Naberry était enfin réunie.

C'est à partir de ces années-là que deux familles puissantes dans la Force commencèrent à prédominer au sein de l'Ordre : la fratrie des Naberry, bien sûr, et la famille Terrik, représentée très largement et à laquelle Tyria fut liée par son mariage avec Polux Horn Terrik, fils adoptif de Mirax

Le Temple Jedi 1 : la Renaissance du Mal (ans 150 à 156)

Dark Timoros et Dark Olethros

Des temps très sombres vinrent lorsque l’Ordre et toute la République se trouvèrent menacés par la puissante Sith falleen Dark Timoros et son apprenti Dark Olethros.

Vers le début du conflit Kaarde fut capturé sur Myrkr, à l’issue d’un violent combat, par les troupes armées de Dark Olethros. Il fut ensuite et pour la première fois exposé au Côté Obscur de la Force quand l’apprenti Sith le tortura à mort, lui infligeant les pires souffrances de sa vie jusqu'alors. Mais malgré les blessures mortelles il résista aux attaques d’Olethros, même lorsque celui-ci tenta de le tuer. Il fallut la mobilisation de nombreux Jedi pour tirer le Maître Jedi de là.

Cet intense conflit contre les Sith dura encore et mobilisa les forces de tous les Jedi. Kaarde combattit notamment aux côtés de Pad, Macematu, Jedibothan, Mirax Terrik et Ange Solo. Il se dota également du vaisseau qui allait fidèlement le servir tout au long de sa vie : un chasseur de combat léger de type Ice, biplace, qu'il fit peindre en bleu et baptisa l'Aurora.

À cause des séquelles de sa détention, Kaarde se trouva à nouveau dangereusement exposé au Côté Obscur le jour où Pad fut à son tour capturée et torturée par les Sith. Elle en sortit heureusement indemne. C’est lors de leur ultime combat contre Timoros et ses serviteurs que s’exprima le puissant lien fraternel qui unissait Kaarde, Pad, et Macematu. Combattant et alternant leurs attaques avec une synchronisation parfaite ils mirent au point une très puissante technique qui démontra à leurs adversaires comme la famille Naberry était unie. Au terme d’un violent affrontement Pad tua Dark Timoros et mit fin à cette menace Sith.

Lorsque des temps plus calmes arrivèrent, Kaarde devint enfin membre du Conseil des Jedi, un immense honneur mais aussi un comble pour lui qui se vantait d'être avant tout un « Jedi de terrain ». Heureusement être membre du Conseil ne signifiait pas rester perpétuellement coincé entre les murs du Temple. Kaarde eut l’occasion de remplir encore de nombreuses missions loin de Coruscant.

Kaarde eut même l'opportunité de pouvoir prendre sous sa tutelle une nouvelle padawan, la jeune humaine ObiWan33. Dans le même temps son ancienne padawan Tyria Sarkin devenait à son tour un Maître Jedi très puissant et respecté et accédait elle aussi au Conseil des Jedi.

L'accession de Kaarde au Conseil, et la soudaine exposition qu'elle lui apporta, le décida à mettre un terme définitif à sa relation avec Bloli Meyst. Il souhaitait ainsi la protéger des éventuels ennemis qu'il se ferait par sa haute fonction. Tout deux cachèrent désormais leur liaison passée à leur entourage, tout en conservant une forte estime l'un envers l'autre et des rapports respectueux de Maître à Chevalier.

On aurait pu croire que la carrière de Kaarde Naberry, nouveau membre du Conseil Jedi et ancien formateur de Tyria Sarkin, était alors à son sommet, qu'il avait accompli son rôle et dûment servi la Force. C'était sans compter sur l'irruption du terrible ennemi qui allait marquer de son nom improbable la destinée de Kaarde et les décennies à venir : Baaaaaaal.

La destruction du Temple

En l'an 156, les missions de Kaarde l'amenèrent à se battre pour la survie de l'Ordre Jedi lui-même, menacé par l'émergence de plusieurs Sith parmi lesquels le dénommé Dark Soul. À force d'enquêtes, les Jedi découvrirent que Soul était lui-même dirigé par un maître dont la force et la sournoiserie dépassaient de loin tout ce qu'ils avaient pu imaginer : le Seigneur Noir des Sith Baaaaaaal. Baaaaaaal était un être d'apparence humaine dont la puissance, le sens tactique, et la sournoiserie étaient sans égal mais dont l'origine et la psyché demeuraient un mystère impénétrable.

En restant dans l'ombre de sa marionnette Dark Soul, Baaaaaaal parvint à semer la discorde au sein des Jedi et à les éloigner du Temple de Coruscant qu'il prit d'assaut avec ses troupes de clones et de Jedi Noirs entraînés. Polux Horn Terrik trouva la mort en affrontant héroïquement le Sith. Son sacrifice permit la sauvegarde de nombreuses vies mais n'empêcha pas le Temple d'être complètement rasé. En outre Baaaaaaal avait révélé au cours de cette tragédie qu'il n'était autre que le père de Tyria, tout en faisant d'elle une veuve malheureuse.

Comme de nombreux autres Maîtres, Kaarde se trouvait isolé sur Commenor lors de l'attaque du Temple. Il fut amené à rencontrer et combattre Baaaaaaal sur Crondre aux côtés de Tyria, Mirax, Macematu et Pad lors d'un terrible affrontement final désiré par le Sith dans le but de convertir sa fille. Au cour de la bataille le Seigneur Noir domina longtemps et faillit prendre la vie de Pad. L'union des cinq Jedi à travers la Force et la non-soumission de Tyria leur donnèrent finalement le dessus et Baaaaaaal dut prendre la fuite, laissant derrière lui un Ordre Jedi durement fragilisé.

Quote1 Je tenais à te remercier, avant que tu meures... de t'être occupé de ma fille pendant mon absence. Quote2
Baaaaaaal à Kaarde.


Le Temple Jedi 2 : Alliances Inattendues (an 158)

Baaaaaaal et les Jedi contre le Soleil Noir

Le Temple Jedi fut rebâti sur Ossus, et un Bureau Jedi établi au Sénat Galactique pour maintenir les relations de l'Ordre avec Coruscant. Tandis que sa padawan ObiWan33 accédait brillamment au rang de Chevalier Jedi, Kaarde consacra une année entière à tenter de poursuivre Baaaaaaal, d'en apprendre le maximum sur lui, et de le débusquer. Ce fut en vain.

Deux ans s'étaient écoulés depuis la destruction du Temple de Coruscant, et Kaarde se consacrait à ses devoirs de membre du Conseil sur Ossus, dont Padmée était devenue la dirigeante, lorsqu'une menace inattendue se fit jour. Une maladie inconnue commençait à affecter plusieurs Jedi, attaquant leurs midichloriens et diminuant leur sensibilité à la Force jusqu'à les pousser à une forme de folie. Pire, Pad fut une des premières infectées.

Tandis que nombre de Jedi, la guérisseuse Mirax Terrik en tête, consacraient tous leurs efforts à enquêter sur cette maladie, Kaarde fut envoyé sauver les trois représentants du Bureau Jedi sur Coruscant, eux aussi infectés, avec l'aide de Kyrio Destren Terrik. Parmi ceux-ci, au bord de la folie, il trouva Bloli Meyst. Tous furent prestement rapatriés à l'infirmerie du Temple d'Ossus, mais une surprise de taille attendait Kaarde et Kyrio là-bas.

Le Seigneur Noir des Sith lui-même, Baaaaaaal, voyait ses légions de clones sensibles à la Force décimées par le même virus. Il s'était rendu en personne et à contrecœur sur Ossus pour solliciter l'aide des Jedi. Sa seule présence et son arrogance sans borne jetèrent un profond trouble dans le Temple. Les éléments apportés par le Sith et les diverses enquêtes des Jedi permirent de déterminer que la maladie avait été conçue et employée comme une attaque bactériologique à l'encontre de Baaaaaaal et des Jedi par le Soleil Noir, et que son origine était Vong. Restait à débusquer, identifier et neutraliser le dirigeant du puissant syndicat criminel.

Kaarde fut désigné par le Conseil pour garder un œil sur Baaaaaaal, dont l'aide fut acceptée avec réticence, et partir avec lui et un petit groupe de Jedi, comprenant également Macematu, Jorus Beku'n, Jadden et Thore, sur Zonama Sekot. La puissance du Seigneur Sith s'avéra précieuse pour débusquer la planète vivante qui servait désormais de foyer aux Yuuzhan Vong. Mais Zonama, l'esprit vivant de la planète, vit d'un très mauvais œil l'irruption sur son sol d'un laquais du Côté Obscur. En unissant leurs pouvoirs et leur savoir, Baaaaaaal et Kaarde parvinrent à désamorcer la crise et à aider le peuple Yuuzhan Vong, divisé, à trouver une voie vers la maîtrise de la Force. Ils finirent par apprendre que le Soleil Noir avait kidnappé des modeleurs vongs grâce auxquels il avait sans doute développé la terrible maladie. Zonama confia deux modeleuses aux Jedi pour les aider à créer un remède et Kaarde légua encore son propre holocron aux Yuuzhan Vong pour les guider sur les voies de la Force.

À peine revenu sur Ossus, Kaarde repartit avec Baaaaaaal à bord de l'Aurora pour Endor, enquêter dans une mine de diamants appartenant au chef du Soleil Noir. Tandis que le Maître Sith poursuivait de son côté un objectif mystérieux, le Jedi retrouva par hasard le maître Jedi Starseb et le libéra avant de devoir échapper avec Baaaaaaal à une tentative d'assassinat.

A l'insu de Kaarde, Baaaaaaal avait découvert qu'une de ses anciennes apprenties, la falleen Ruby, était à l'origine de la crise. Sous le pseudonyme d'Ybur Xanadou, c'est elle qui avait offert au chef du Soleil Noir, Mister X, le moyen d'affaiblir les Jedi. Le Seigneur Noir complota en secret avec Ruby pour obtenir la localisation de Mister X et se retourner ensuite contre les Jedi. Malheureusement la falleen jouait un double jeu et espérait utiliser Baaaaaaal à son profit puis le supprimer. Les choses se précipitèrent et dégénérèrent gravement lorsqu'elle indiqua à son ancien Maître que Mister X se trouvait dans l'espace de Hoth.

Sous prétexte d'appréhender Ybur Xanadou, Baaaaaaal y entraîna Kaarde et le jeune Jadden puis prit d'assaut avec eux et ses troupes clones le Cap'tain, imposant vaisseau personnel de Mister X, isolé de la Force et capable de se configurer en immense machine bipode. Au même moment plusieurs autres Jedi, dont une Padmée amnésique, convergeaient sur Hoth, où le Soleil Noir abritait les labos dans lesquels le virus anti-midichloriens avait été développé. C'est sur ces labos que Mister X fit s'effondrer le Cap'tain en cours de bataille, ce qui libéra le terrible virus dans l'atmosphère et causa l'infection de Baaaaaaal, Pad, et du Jedi Wedge Clickman Terrik.

Kaarde se retrouva donc avec deux Jedi et un Sith atteints de folie sur les bras. Avec l'aide de Jadden et de Selana Certa il les confina sur un croiseur de Baaaaaaal. Malheureusement celui-ci céda à sa folie furieuse et ses instincts meurtriers. Semant destruction et désolation sur son passage, libérant toute sa puissance sans modération, il blessa grièvement tous les Jedi en présence et massacra Ruby sous les yeux de Kaarde en révélant sa duplicité du même coup. Incapable d'être raisonné, il affronta encore sauvagement Pad et Kaarde, transperçant l'épaule de ce dernier avec le pommeau acéré de son sabre laser, avant que ses pouvoirs soient neutralisés par un ysalamiri et qu'un bon coup de poing de Pad ne l'assomme.

Avec la mort de Ruby et la mise au point d'un vaccin, la crise de la maladie anti-forceux était résolue. Mais Mister X courrait encore. Après avoir été soigné sur Ossus, Baaaaaaal mit une brusque fin à son partenariat avec les Jedi et s'en alla sans remerciement, prenant tout de même la peine de témoigner au passage son respect vis-à-vis de Pad et de saluer Kaarde.

Tout ce temps à faire équipe avec le Seigneur Noir des Sith avait été riche en enseignements pour Kaarde. À plusieurs reprises Baaaaaaal avait lâché devant lui des allusions sur son passé et laissé entendre qu'il avait autrefois été l'apprenti de Dark Tyranus, alias le Comte Dooku, près de cent quatre-vingts ans auparavant durant la Guerre des Clones ! Kaarde commença à envisager que le Sith était sans doute beaucoup plus vieux qu'il n'en avait l'air.

La crise corellienne

Fragilisée, Pad avait décidé de démissionner. Aussi son poste de chef du Conseil échoua à Kaarde qui se retrouva aussitôt propulsé à la plus haute fonction de l'Ordre Jedi.

Le calme et le sens tactique du Maître Jedi allaient bientôt s'avérer utiles. Pendant un mois il s'appliqua à aider l'Ordre à panser ses blessures et à anticiper une prochaine guerre entre Baaaaaaal et Mister X. C'est alors qu'éclata une grave crise séparatiste sur Corellia, révélée par une enquête de Bloli, le Sénat cherchant étrangement à dissimuler les faits aux Jedi. Une vision de Mirax impliquant Corellia et Baaaaaaal acheva de convaincre Kaarde d'y envoyer plusieurs Jedi, dont Mirax elle-même, enquêter à l'insu du Sénat. Hantée elle aussi par des visions funestes, Pad réintégra l'Ordre à ce moment-là et se joignit à la même mission. Peu après leur départ, Mister X lui-même découvrait l'emplacement du Temple sur Ossus et échappait de peu à Kaarde, puis une enquête de Jorus Beku'n révélait qu'un puissant Seigneur Sith autre que Baaaaaaal se dissimulait dans la galaxie, animant en sous-main la crise de Corellia et utilisant Mister X comme un pion à son service.

La mission sur Corellia tourna au fiasco. Les Jedi y furent débusqués et pourchassés par des milices corelliennes. Baaaaaaal lui-même était présent sur les lieux et surprit tout le monde en protégeant les Jedi et en allant embrasser Mirax aux yeux de la galaxie entière devant les holocaméras de l'Holonet ! L'idylle naissante entre le Sith et la Jedi allait bientôt faire jaser et placer Mirax dans une situation très délicate vis-à-vis de l'Ordre et de sa famille, notamment Tyria.

Malgré ces cancans, Kaarde dut s'efforcer de maintenir l'Ordre sur le bon cap afin de démasquer le deuxième Seigneur Sith et soutenir Mirax, à qui le reste de la famille Terrik commençait à tourner le dos. Après que Baaaaaaal lui-même se fut immiscé dans une réunion du Conseil pour prier les Jedi de ne pas se mêler de ses affaires, confirmant au passage l'existence d'un autre Sith surnommé « le Maléfique », Kaarde se lança sur les traces de Mister X avec Pad et Jorus et le retrouva caché dans l'Amas de Minos. Invité à bord du Cap'tain, Kaarde se confronta verbalement au leader du Soleil Noir et, malgré l'absence de connexion avec la Force, prit le dessus en retournant la passion de Mister X, le jeu, et sa fierté contre lui. Celui-ci entreprit alors de livrer le Maître Jedi au Maléfique sur Géonosis. Heureusement une intervention de Pad et Jorus permit de prendre le contrôle du Cap'tain et de le détourner vers Ossus. Le Temple y était sans défense et sur le point d'être attaqué.

Au même moment Mirax était la prisonnière du Maléfique. Celui-ci s'avéra être une femme bothane terriblement instable, Dark Maléfica, ivre de revanche envers son ancien amant Baaaaaaal. Pour ce motif elle avait fait de Mirax son ennemie intime, assassiné l'ancien mari de celle-ci, le Chancelier Jacen Horn, et prévoyait de l'utiliser comme appât et moyen de pression sur le Maître Sith. Baaaaaaal, poussé par un amour sincère, se porta à son secours avec rage et succès.

De leur côté Kaarde, Pad et Jorus se servirent de Mister X et de la couverture que leur offrait le Cap'tain pour s'aligner avec le destroyer stellaire de la Maléfique, la Tarentule, qui faisait route vers Ossus. Il obtinrent également un soutien de la Guilde auprès d'Edoras Könix Terrik. Kaarde et Jorus infiltrèrent la Tarentule où il s'employèrent à saboter les moteurs et les turbolasers tandis que Mister X se retournait contre la Maléfique et faisait feu sur le croiseur, supporté par la flotte de la Guilde.

La bataille prit mauvaise tournure et Pad, au grand désespoir de Kaarde, se précipita avec Mister X et le Cap'tain contre la Tarentule, annihilant les deux vaisseaux. Kaarde et Jorus échappèrent au désastre grâce à une nacelle de sauvetage et furent interceptés par Mirax et Baaaaaaal, dont la flotte venait de rejoindre le combat pour contrer la Maléfique. Kaarde espérait entamer une discussion sérieuse avec le Seigneur Sith, mais son plan tourna court à cause des reproches de Jorus contre Mirax, que ce dernier considérait comme une traîtresse à cause de sa liaison avec Baaaaaaal. Le jeune Chevalier, déjà rongé d'une haine profonde contre le Maître Sith, prit la résolution d'exiger auprès du Conseil la radiation de Mirax Terrik.

Baaaaaaal partit seul de son côté pour prendre la tête de Dark Maléfica. Sur Ossus les Jedi retrouvèrent Pad grièvement blessée, sauvée d'extrême justesse par Remeyodi. Peu de choses étaient capable de perturber le sang-froid de Kaarde Naberry, d'affaiblir le Maître Jedi qu'il était. Pourtant savoir sa sœur en danger en était une. Ils tentèrent l'impossible pour la sauver. Quant à Mister X, à qui Pad devait également sa survie, il avait disparu et ne devait plus jamais faire parler de lui à nouveau.

Quote1 Ruby m'avait dit un jour qu'elle redoutait cinq personnes dans cette galaxie. Le Sith Baaaaaaal, les Jedi Mirax Terrik, Kaarde Naberry, Tyria Sarkin, et une autre Jedi du nom de Padmée Naberry. Quote2
Mister X.


Les choses s'accélérèrent lorsque, suite aux manigances de Dark Maléfica, Corellia déclara son indépendance. Au même moment Jorus rapportait de Géonosis que la Bothane disposait d'immenses ressources militaires. Kaarde dépêcha deux missions sur Corellia et Géonosis et se rendit avec Unduli, l'apprentie de Pad, sur Coruscant, officiellement pour apaiser le Sénat Galactique et officieusement pour débusquer et neutraliser les agents de Maléfica qui exhortaient en sous-main les politiciens à adopter des mesures violentes contre Corellia.

Pour la première fois depuis qu'il avait accédé au poste de Chef du Conseil Kaarde s'adressait à l'auguste assemblée sénatoriale. Le rusé Maître Jedi se servit de son discours et de révélations sur les Sith pour susciter des réactions chez trois sénateurs suspects placés sous la surveillance d'Unduli, Bloli et Kroga. Grâce à ce plan le sénateur neimodien surveillé par Unduli révéla sa duplicité et celle de plusieurs complices. Malheureusement ce coup de filet arrivait trop tard pour faire reculer la flotte républicaine envoyée pacifier Corellia. Les troupes de la République se retrouvèrent piégées avec celles de la Guilde contre les Sith dans une bataille chaotique orchestrée par Dark Maléfica dans le seul but d'anéantir Baaaaaaal. Kaarde et Unduli se hâtèrent de rejoindre Corellia, où ils trouvèrent Mirax passée du Côté Obscur, Baaaaaaal, Clickman, Mirax, et Obiwan14 aux prises avec les nombreux apprentis de la Maléfique. Étrangement la mission Jedi commandée en renfort à Tyria par le Maître Jedi n'était jamais venue.

Cette mêlée de sabres laser tourna court lorsqu'un soulèvement de la population corellienne submergea les combattants et sépara Baaaaaaal de sa bien-aimée. Les troupes Sith de Maléfica en profitèrent pour kidnapper Mirax sous son nez. Anticipant la réaction du Seigneur Noir, Kaarde parvint à faire fuir tous les Jedi restants avant que Baaaaaaal déchaîne sa colère. Ivre de colère, celui-ci déchaîna une terrible tempête d'éclairs et de Force qui fit des morts et des dégâts considérables dans un rayon d'un kilomètre autour de lui.

Triomphante, et tenant enfin le destin de Baaaaaaal entre ses mains, Dark Maléfica disparut du système corellien avec sa prisonnière en infligeant au passage des pertes importantes dans les flottes de la Guilde et de la République.

Quote1 « Kaarde et vous autres, je vous annonce que je quitte l'Ordre Jedi. » Quote2


La trahison de Tyria

Une terrible nouvelle, prélude à la pire épreuve de sa vie, assaillit Kaarde tandis qu'il aidait à secourir Mirax. Tyria avait brusquement cédé au Côté Obscur, quitté l'Ordre Jedi, détruit la salle du Conseil, et tenté d'assassiner à l'arme biologique tous les padawans du Vaisseau Académie.

À l'insu de tous, l'ancienne apprentie de Kaarde s'était confrontée à Dark Maléfica sur la Tarentule et l'avait brutalement exécutée, prenant ensuite le contrôle de sa flotte pour ses propres plans et se donnant le sobriquet de Black Baccara.

Black baccara - essai

Black Baccara

Les Jedi perçurent la mort de la Maléfique sans l'expliquer, et Kaarde eut fort à faire pour aider Mirax dont l'esprit avait été plié à la volonté de la bothane et une partie de la mémoire effacée. Au même moment Black Baccara conquérait le système de Kuat, y tuait deux Jedi, puis détruisait le Sénat Galactique de Coruscant et son gouvernement en y précipitant la Tarentule, causant un grand trouble dans la Force. Un maximum de Jedi fut aussitôt mobilisé par Kaarde pour intervenir sur place, le laissant presque seul sur Ossus enchaîné à ses devoirs de chef du Conseil.

Ayant perfidement calculé son coup, Tyria prit alors contact avec Kaarde, feintant le repentir et prétendant détenir des informations au sujet de Black Baccara. Le Maître Jedi, attendri, tomba dans le piège et fonça la retrouver dans un temple abandonné sur Dantooine. Là, l'apprentie déchue révéla sa duplicité, la folie furieuse qui la guidait désormais, et ses intentions : tuer son ancien maître pour couper définitivement les ponts avec son ancienne vie et démontrer sa toute puissance.

Quote1 - Tyria... Je t'arrêterai avant que tu ne commettes d'autres meurtres et je te ramènerai au Temple de gré ou de force, dussé-je te couper bras et jambes pour ça !

- Pfff, quel genre de Maître Jedi oserait mutiler ainsi son ancien élève ?
- Obi-Wan Kenobi l'a fait !
- Hum, c'est pas faux... Quote2

Kaarde Naberry et Tyria Sarkin.

Malgré les efforts de Tyria pour le terrasser et le sentiment de trahison qui l'abattait, Kaarde résista tant qu'il put au rude combat. Malheureusement il ne pouvait se résoudre à tuer celle qu'il considérait comme une des personnes les plus importantes de sa vie et croyait encore pouvoir la ramener du bon côté. Il n'eut la vie sauve que grâce à l'arrivée salutaire de Jorus et Kiad, puis de Mirax qui focalisa alors toute l'attention de Black Baccara.

Il fallut l'intervention de Baaaaaaal lui-même pour empêcher Tyria de tuer Mirax, intervention qui décupla la colère de l'ex-Jedi. Le père et la fille s'engagèrent alors dans un combat mortel d'une si grande violence que les Jedi durent prendre la fuite et se contenter d'en attendre l'issue en orbite.

Mais l'issue ne vint jamais. Et les Jedi ne virent personne réchapper de l'affrontement. Baaaaaaal et Tyria avaient tout simplement... disparu, et pour longtemps. Au même moment une partie de la flotte de Maléfica subtilisée par Tyria et les légions de Baaaaaaal se volatilisaient mystérieusement. Le Seigneur des Sith avait-il eu le dessus sur sa fille ? Tyria avait-elle tué son père ? S'étaient-ils annihilés mutuellement ? Kaarde allait devoir se poser ces questions pendant près de douze années avant d'obtenir une réponse. Mirax, de son côté, n'attendit pas longtemps pour partir à la recherche de son amant et disparut à son tour.

Quote1 Celle que nous combattons en ce moment fut avant tout mon élève. De ce fait elle reflète ce que je suis, ses erreurs deviennent mes erreurs et je dois les réparer du mieux possible. Quote2
Kaarde Naberry.


Dark Lana la manipulatrice

À peine revenus sur Ossus, les Jedi ne tardèrent pas à être frappés d'une autre tragédie. Tandis que Kaarde partait secourir sa sœur accusée de meurtre sur Phoenix, le chevalier Wedge Terrik et sa compagne Selana se sacrifiaient pour empêcher la destruction de Tatooine. Frappés par des missiles d'origine inconnue, les soleils jumeaux du système faillirent exploser simultanément et ne revinrent à leur état normal que grâce à l'intervention des deux Jedi qui absorbèrent leur excédent énergie et continrent l'explosion.

Jorus de son côté découvrait que l'esprit de Dark Maléfica, lié à des artefacts Sith, subsistait encore et menaçait de posséder des personnes sensibles à la Force, notamment Ange Solo. Il soupçonnait également la torpille destructrice d'étoiles qui avait coûté la vie de Click et Selana de provenir du stock d'armes de la défunte Sith.

Tandis que se tiraient ces conclusions l'évasion du cathar Dark Belfor, apprenti de la Maléfique jusqu'ici retenu au Temple Jedi, déclencha un véritable branle-bas de combat. Il fallait partir à sa poursuite et découvrir qui l'avait aidé à s'évader. Il s'avéra que le complice en question était Dark Lana, une Sith capable de changer d'apparence à volonté et déjà connue de certains Jedi.

Bien qu'il fut encore profondément affecté par la trahison de Tyria, Kaarde s'investit du mieux qu'il put dans l'enquête sur Dark Lana et dut, au cours de celle-ci, digérer avec colère la nouvelle de Pad ayant capricieusement transféré sa conscience dans l'ordinateur de bord du croiseur Jedi l'Armada.

Les résultats de cette enquête menée par Kaarde, Pad, Jadden, Aynor, Yota, Kaia et Laurent furent lourds de sens. Dark Lana semblait agir depuis des années dans l'ombre de tous les Sith et Jedi Noirs confrontés à l'Ordre : Timoros, Olethros, Viktor Koher (qui avait sans doute été son élève), Ruby, Malefica et à présent Belfor. Tous sauf Baaaaaaal, qu'elle avait tenté de neutraliser à travers Ruby puis Maléfica. Plus inquiétant : le maître à présent disparu Jedibothan, qui avait précédé Pad et Kaarde à la tête du Conseil Jedi, avait vraisemblablement été au courant tant des agissements que de la nature de Dark Lana et les avait dissimulés.

Sur Dantooine, dans l'enclave-même où Baaaaaaal et Tyria avaient été vus pour la dernière fois, les enquêteurs Jedi se confrontèrent à Ange Solo possédée par Maléfica. Tandis que Kaarde tentait de la combattre sans la blesser, ses compagnons furent attaqués par Dark Lana elle-même. Kaia parvint in extremis à exorciser l'esprit de Maléfica hors du corps d'Ange tandis que Yota amputait Lana d'une main et la mettait en fuite. Les Jedi ne purent malheureusement la poursuivre, ayant plusieurs blessés sur les bras et Dark Belfor en approche de Dantooine.

La vérité commençait à se faire jour. Lorsqu'il dirigeait l'Ordre Jedibothan, sans doute convaincu que l'obscurité et la lumière devaient co-exister pour maintenir l'équilibre de la Force, s'était secrètement allié à celle qu'il considérait à tort comme l'unique représentante des Sith, Dark Lana. En l'an 156 l'apparition de Baaaaaaal, seul Sith non dirigé par Lana et Jedibothan, coïncidait étrangement avec la disparition du bothan. Dès lors on pouvait supposer qu'il avait tenté de reprendre le contrôle de son associée et que les récentes apparitions de celle-ci signifiaient la fin de leur partenariat.

Tant qu'il demeurerait caché, on ne saurait jamais si les actes de Jedibothan furent à la base motivés par une réflexion philosophique profonde, une forte volonté de sauvegarder l'Ordre, ou la pure vanité.

Forts de ces découvertes, il était temps pour les Jedi de réagir.

Kaarde forma un nouveau Conseil des Jedi, le précédent ayant été très diminué, et sous son autorité celui-ci prit rapidement les décisions qui s'imposaient en composant deux missions Jedi. L'une, menée par Kaarde, devait se rendre sur Rakata Prime détruire les Forges Stellaires qui concentraient le Côté Obscur et neutraliser Dark Belfor. L'autre, menée par Pad et Jorus, devait sonder le Côté Obscur sur Dxun et débusquer Dark Lana.

Kaarde dirigea donc Aynor, Yota et Jadden dans les Forges Stellaire de Rakata Prime. À la tête de mercenaires et de droïdes kraths, Dark Belfor tenta de les arrêter. Kaarde combattit seul le cathar déchaîné pour permettre à ses compagnons d'initier le processus d'auto-destruction des Forges Stellaires. Malgré sa grande force au sabre et sa rage, Dark Belfor ne fit pas le poids contre le Maître Jedi qui finit par le dominer et l'envoyer s'embrocher sur le sabre laser de Macematu, tout juste arrivé.

Au même moment sur Ondéron, Dark Lana était terrassée une fois pour toute par Obitom sous les yeux de Pad et Jorus. Les cendres de Lana allaient ensuite être placées en sécurité sur la lune Dxun près du tombeau de Freedon Nadd sous la surveillance d'Obitom, promu gardien de la Bibliothèque Millénaire d'Ondéron.

Les Sith étaient vaincus et les Jedi, enfin victorieux, mettaient un terme à des années de manipulation.

Le Temple Jedi 3 : la Dissolution de l'Ordre (an 160)

Deux ans plus tard la Bibliothèque Millénaire devint source de conflit entre le Sénat Galactique et les Jedi, bien que ceux-ci fussent protégés par le Chancelier Jo'nn Novasrunner. Une grande partie des sénateurs parvint à imposer une commission visant à exiger un compte-rendu des recherches Jedi entreprises sur Ondéron et commença petit à petit à affermir le contrôle de l'Ordre par le Sénat.

Étrangement, au même moment, deux Jedi en mission disparaissaient alors qu'ils étaient affectés à la surveillance du Sénat sur Coruscant. Il fut aussitôt clair pour Kaarde et le Conseil des Jedi que quelqu'un au Sénat manœuvrait dans l'ombre pour abuser le Chancelier et attaquer politiquement l'Ordre Jedi, lequel était discrédité par une crise séparatiste sur Eriadu.

De son côté, Kaarde avait passé les deux années écoulées à ronger son frein, tiraillé entre ses responsabilités de chef du Conseil et son désir de parcourir la galaxie à la recherche de Pad, partie en quête de Jedibothan, et de Tyria.

Face aux agissements du Sénat, le Maître Jedi voulut dans un premier temps offrir une image positive des Jedi et affecta Jorus en tant que porte-parole de l'Ordre auprès de la commission. Cette dernière était présidée par le sénateur bothan Wartk Mohel'Ya, opposant de longue date des Jedi et très fin politicien. Son premier objectif évident était de faire dépendre l'Ordre du Sénat et non plus de la Chancellerie.

Jorus et les autres Jedi envoyés enquêter sur Coruscant se retrouvèrent piégés par Mohel'Ya dans diverses intrigues politiques qui discréditèrent l'Ordre, précipitèrent son rattachement au Sénat, et obligèrent Kaarde à se rendre sur place. Le temps qu'il arrive avec Aynor et Jadden, le Chancelier Novasrunner était destitué au profit de Mohel'Ya par une motion de censure d'Edoras Könix Terrik (alors sénateur de Thyferra). La manœuvre était intrigante. En effet pourquoi Mohel'Ya irait-il briguer la Chancellerie s'il voulait en même temps placer les Jedi sous la tutelle du Sénat seul ?

À peine débarqué sur Coruscant, Kaarde se lança au secours de Pad blessée, qui s'était à nouveau fait passer pour une mercenaire et avait été engagée en tant que telle par Mohel'Ya pour assassiner Edoras. Mais il n'eut pas d'explication et dût se précipiter au Sénat pour assister au vote sur la mise sous tutelle de l'Ordre Jedi.

Là-bas le Maître Jedi mena un combat perdu d'avance face aux centaines de politiciens. Malgré un beau discours sur les valeurs commune de la République et de l'Ordre Jedi, il ne put empêcher que Novasrunner soit destitué et les Jedi placés sous tutelle du conseil permanent du Sénat.

Tandis que Pad, Jorus, et les autres Jedi enquêtaient sur l'apparent complot et mettaient à jour une tentative d'assassinat à leur encontre, Kaarde devait composer avec les ambitions de Mohel'Ya, qui voulait mener lui même les investigations contre l'Ordre. Le bothan parvint à retirer aux Jedi leurs compétences judiciaires, et à donner à sa commission le droit de présider l'Ordre Jedi et d'investir à sa guise le Temple d'Ossus et la Bibliothèque d'Ondéron. Les intérêts du sénateur dans cette affaire demeuraient flous, aussi Kaarde le soupçonnait-il de s'être associé à des tenants du Côté Obscur en échange d'aide pour prendre le pouvoir.

Alors que Kaarde subissait Mohel'Ya, Jorus se confrontait à la commission d'Ondéron présidée par Lambda, sénateur de Muunilinst. Dans ce qui ressemblait à une déclaration de guerre envers l'Ordre, Lambda exigea que la Bibliothèque d'Ondéron soit légalement ouverte à la commission et leur livre tous ses secrets. Étant donné la nature obscure et dangereuse de certains de ces secrets (notamment l'esprit de la défunte Dark Lana), il était absolument hors de question pour Kaarde d'accéder à cette requête, surtout si des adeptes du Côté Obscur étaient à l’œuvre.

Un seul obstacle barrait encore la route à Mohel'Ya et Lambda : l'autorité du Conseil Jedi, sans laquelle la Bibliothèque ne pouvait leur être ouverte. Les deux politiciens essayèrent donc avec l'aide du Sénat de s'en abroger la présidence. Avec le soutien du bienveillant sénateur mon calamari Gumbrak Tills, Kaarde parvint à gagner un peu de temps et ordonna secrètement à Obitom de maintenir la Bibliothèque d'Ondéron close, même en toute illégalité. Depuis le début de la crise, l'accès à la Bibliothèque semblait être l'objectif principal de Lambda, plus que la mise sous tutelle de l'Ordre.

Tandis que Jorus et Aynor partaient sur Ondéron prêter main forte à Obitom, Kaarde se retrouvait le seul Jedi sur Coruscant et recevait l'aide inattendue de Mirax Terrik, qui mettait fin à deux années de désertion après avoir quitté son amant et s'être purgée du Côté Obscur. La guérisseuse confirma que Baaaaaaal était encore en vie, tout en affirmant qu'il n'avait aucun rôle dans l'actuelle crise traversée par les Jedi. Elle était malheureusement complètement ignorante du devenir de Tyria, au grand dam de Kaarde.

Dès lors que Jorus, Aynor et Obitom barrèrent la route de Lambda et de toute une section armée de la République sur Ondéron par la force, les Jedi devinrent hors-la-loi et Kaarde dut s'extirper hors du Sénat Galactique avec l'aide de Yota et Mirax se faisant passer pour des disciples de Baaaaaaal. Grâce à ce stratagème ils quittèrent Coruscant en enlevant Mohel'Ya au passage et gagnèrent Ondéron, désormais seul refuge pour les Jedi hors-la-loi grâce au soutien de la Reine Wahalla. En tant que Grand Maître, Kaarde dut prendre une décision particulièrement délicate et importante. Afin de permettre aux Jedi d'échapper plus facilement à la justice corrompue de la République et de défendre librement la Bibliothèque Millénaire, il décréta la dissolution officielle de l'Ordre.

Quote1 Attention, avis à tous les Jedi. Moi, Kaarde Naberry, représentant du Conseil des Jedi, valide à partir d'aujourd'hui et au nom des pouvoirs qui me sont conférés la dissolution officielle de l'Ordre Jedi. Tous les Padawans, Chevaliers et Maîtres n'ont désormais plus d'ordres à suivre et sont encouragés à évacuer le temple d'Ossus. En attendant des jours meilleurs, n'oubliez jamais ce que vous avez été et gardez en mémoire le code qui fut le fondement de l'Ordre. Que la Force soit avec vous... Naberry, terminé ! Quote2
Kaarde Naberry.


Le temps que Kaarde, Mirax et Yota rejoignent le groupe de Jorus sur la lune d'Ondéron, Dxun, le Sénateur Lambda y avait déjà profané le tombeau de Freedon Nadd pour s'emparer de l'urne funéraire de Dark Lana, son réel objectif, révélant du même coup sa vraie nature de Sith. Mirax put identifier le muun comme étant Dark Vianlius, un ancien apprenti à l'égo surdimensionné ayant quitté les rangs de Baaaaaaal.

En tirant du pouvoir de l'urne de Dark Lana, Vianlius fut en mesure de tenir tête à tous les Jedi en présence et de prendre la fuite. Ayant rejoint les forces de la République il put se faire passer pour une victime des Jedi et imposer un blocus militaire à Ondéron.

À l'aide de tous les Jedi ayant répondu à son appel, Kaarde forma un Conseil restreint afin de préparer le retour de l'Ordre et de contrer Dark Vianlius. L'aide et la diplomatie de la Reine d'Ondéron s'avérèrent précieuses pour convaincre Mohel'Ya qu'il avait été le pion de Lambda et qu'il pourrait redorer son image en aidant les Jedi. Deux missions furent planifiées. L'une, pour Pad et Carth déguisés en garde sénatoriaux, était de protéger Mohel'Ya quand il retournerait sur Coruscant pour faire abandonner au Sénat ses charges contre les Jedi. L'autre, cruciale, était menée par Jorus et avait pour objectif de reprendre les cendres de Dark Lana à Vianlius.

Les manœuvres de Lambda avaient poussé plusieurs systèmes à suivre l'exemple de la Reine Wahalla. En réponse, le faux sénateur dû instaurer de nombreux blocus planétaires et tenter d'imposer la loi martiale, ce qui ne fit qu'accentuer le sentiment général de révolte. Une seule personne, le calamarien Gumbrak Tills, osait lui tenir tête publiquement et fut soutenue par les Jedi pour fédérer les groupes de résistance. Aidé par l'Ordre, il se présenta à l'élection au poste de Chancelier Suprême contre Lambda et Mohel'ya. Ce dernier, désormais au courant de la duplicité du muun, n'avait pu se résoudre à soutenir son ancien allié ni à le trahir. Une inattendue dénonciation publique de Jadden dans la rotonde du Sénat, aussitôt suivie d'une habile manœuvre politique de Tills et du courageux ralliement de Mohel'ya à sa candidature permirent de sceller le sort de l'élection. Gumbrak Tills était le nouveau Chancelier Suprême.

Cette importante victoire publique privait le Sith de son pouvoir politique en même temps qu'une enquête était lancée contre lui. Tills décida de reprendre publiquement le dialogue avec l'Ordre Jedi, ce qui devait permettre à Kaarde de revenir sur Coruscant et pousser Dark Vianlius, toujours armé de l'urne de Dark Lana, à tenter une manœuvre désespérée.

Malheureusement le rusé muun se montra prudent et, à force de bonne conduite, obtint l'autorisation de Sénat de retourner chez lui sur Muunilinst. Pour Kaarde il était hors de question de le laisser s'évader dans la nature. Il fallait hâter la confrontation finale avec le Sith, quitte à mettre en péril le statut fraîchement retrouvé de l'Ordre Jedi. Une information de Padmée permit de débusquer Dark Vianlius dans les anciennes usines désaffectées utilisées autrefois comme cachette par Palpatine. Là, grâce à l'urne de Dark Lana, Vianlius tint tête à Kaarde, Jorus et Pad à l'aide du seul usage de pouvoirs liés au Côté Obscur.

Alors que les trois Maîtres prenaient le dessus Jadden Korr, passé du Côté Obscur suite à l'apparente disparition d'Aynor et devenu une machine grâce à des nanites, bombarda Coruscant, perturba l'affrontement en tuant Dark Vianlius lui-même, s'appropria l'urne et se retourna contre les Jedi. Jorus et Kaarde travaillèrent de concert pour le désarmer et le maîtriser. C'en était enfin fini des machinations de Lambda, mais beaucoup restait à faire pour réparer les dégât qu'il avait causés.

En premier lieu il fut décidé de replacer l'urne de Dark Lana dans le tombeau de Freedon Nadd sous la surveillance d'Obitom. Étant désormais fortement lié au Côté Obscur, Jorus devrait à tout prix éviter d'y accéder, mais conserverait l'accès à la Bibliothèque d'Ondéron en tant que spécialiste sur le sujet.

Malheureusement les actes irréfléchis de Jadden avaient à nouveau jeté le discrédit sur l'Ordre. Tandis que le jeune homme était jugé comme non-responsable de ses actes et pris en charge pour être soigné de ses nanites, Kaarde prit une résolution courageuse et difficile : démissionner du Conseil des Jedi.

Étant donné qu'il avait officiellement dissout l'Ordre Jedi, Kaarde pouvait faire passer les agissements de Jadden comme une conséquence de ses actes et en endosser une part de responsabilité à la place du nouveau Conseil. Cette décision fut très mal acceptée par Padmée, mais il soutint tout de même sa thèse devant le Sénat Galactique, le convainquant que l'Ordre Jedi et la République devaient demeurer indépendants l'un vis-à-vis de l'autre, et se soumit au jugement de la Cour Suprême. La mise aux arrêt d'un Grand Maître Jedi était une première dans l'Histoire de l'Ordre, mais le sacrifice de Kaarde permettait d'assurer la stabilité de la République. En son absence c'est Jorus, en qualité d'ambassadeur, qui batailla au Sénat pour permettre la réhabilitation des Jedi. La résolution d'une tentative d'assassinat contre Gumbrak Tills aida beaucoup à redorer leur blason.

L'Ordre Jedi pouvait enfin renaître avec une réputation d'intégrité intacte. Afin de maintenir une entente avec la République Gumbrak Tills proposa d'établir un nouveau Conseil Jedi mixte constitué de trois représentants du Sénat (le Chancelier, le Sénateur de la commission judiciaire, et le chef d'état-major interarmé) et de trois Jedi (un Grand Maître et deux ambassadeurs). À Padmée échoua la responsabilité de redevenir Grand Maître Jedi, ce qu'elle accepta à contrecœur et à titre temporaire, outrée du sors réservé à Kaarde. Jorus l'empêcha de peu d'aller faire du chantage au Sénat pour que son frère soit libéré. Elle eut tout de même une influence sur la peine prononcée.

Pour avoir dissolu l'Ordre Jedi et pour ses responsabilités dans les agissements de Jadden Korr, Kaarde fut donc destitué de son rang de Maître Jedi et condamnée à un exil de quatre ans coupé de la Force sur Myrkr. Confiant en l'avenir des Jedi, Kaarde accepta de bonne grâce sa peine et retourna sur son monde natal pour y demeurer quatre ans coupé de la Force et du reste de la galaxie, chose qu'il prit comme une perspective de vacances. En son absence les Jedi et la République allaient avoir un défi de taille à relever sous l'impulsion de l'idéaliste Gumbrak Tills : l'abolition de l'esclavage.

Le Temple Jedi 4 : la Guerre du SEZ (ans 164 à 170)

Le duo improbable

Kaarde passa les quatre années de son exil en toute quiétude sur Myrkr auprès de son oncle Talik Karrde, une quiétude occasionnellement troublée par quelques chasseurs de primes trop audacieux qui, le croyant vulnérable sans la Force, tentèrent de le supprimer pour se faire une réputation. C'est précisément au terme de cette sentence que Gumbrak Tills décida de faire voter l'abolition définitive de l'esclavage dans les mondes de la République et que le plus terrible ennemi de l'Ordre Jedi choisit de refaire surface. Après douze ans d'absence, Baaaaaaal était de retour !

Yoda city

Kaarde et Baaaaaaal à Yoda City

Abusé par de faux représentants de la République détenant son sabre laser, Kaarde fut capturé sur Myrkr et emmené à bord de la Main Écarlate, le super destroyer stellaire de Baaaaaaal. Il eut le déplaisir de retrouver le Maître Sith dans sa base secrète de Yoda City, sur Dagobah, avec une seule question sur les lèvres : où est Tyria ?

Mais le Seigneur Noir garda la réponse pour lui et livra Kaarde en pâture à ses apprentis pour tester sa force. À la grande surprise de Kaarde, qui n'eut aucune peine à vaincre les aspirants Sith, Baaaaaaal souhaitait de lui qu'il devienne son allié à l'insu du Conseil Jedi.

Quote1 Je ne suis pas mort, et je suis toujours là, pour mon meilleur et votre pire. Seulement dans la terrible isolation dont tu viens de sortir tu ne sais pas tout ce qui se passe dans la galaxie, et il se trouve que j'ai besoin de toi. Quote2
Baaaaaaal à Kaarde.


Au même moment la loi d'abolition du Chancelier Tills commençait à mettre le feu au poudres. De nombreux systèmes pro-esclavagistes se mobilisèrent contre le projet quelques jours à peine après qu'il fut évoqué au Sénat, ce qui alerta les Jedi.

C'est ce même événement qui avait poussé Baaaaaaal à sortir de l'ombre et à s'offrir Kaarde comme équipier. Au cours des douze années écoulées le Maître Sith s'était cherché de nouveaux alliés pour renverser la République et avait partagé avec eux ses considérables ressources, notamment dans le domaine du clonage. Comme les Jedi allaient bientôt le découvrir, ces alliés étaient devenus suffisamment puissants et indépendants pour se retourner contre Baaaaaaal et menacer seuls la galaxie à la faveur du projet d'abolition de l'esclavage.

En diffusant un virus informatique dans la flotte de la République, en essayant de ralentir l'abrogation de la loi Tills, en kidnappant Kaarde et en laissant une piste derrière lui, le Seigneur Noir espérait attirer subtilement sans se compromettre l'attention des Jedi sur la réelle menace, celle du SEZ : le Syndicat Esclavagiste Zyggerrien.

Quote1 - Qu'est-ce qui te fais croire que je vais coopérer ?

- Parce que tu brûles d'envie de connaître mes intentions et que tu attends quelque chose de moi, voilà. Quote2

Kaarde et Baaaaaaal.


Dark Hyllyard

Déguisé en apprenti Sith avec un sabre laser rouge et un masque capable de dissimuler ses pensées, Kaarde suivit Baaaaaaal à contrecœur sur Ryloth. Cette planète, membre du Sénat mais traditionnellement esclavagiste, était l'épicentre de toutes les tensions liées à la loi Tills. Au moment où celle-ci était adoptée le SEZ se dévoilait en détruisant la flotte républicaine de Taris par représailles, aussitôt soutenu par nombre de système séditieux, dont Ryloth. La Guerre du SEZ venait de débuter.

La première tâche du duo improbable fut, au grand désappointement de Kaarde, le pillage d'une réserve d'alcool dans une banque twi'lek de la pègre. Dans cette même banque Kaarde vit Baaaaaaal torturer un agent du SEZ pour lui soutirer des informations cruciales. Le syndicat esclavagiste semblait être à l'origine des tentatives d'assassinat auxquelles l'ex-Maître Jedi avait échappées. Or son lieu d'exil ayant été tenu confidentiel, le SEZ devait disposer d'espions bien placés au Sénat. Les révélations apportées par cet interrogatoire, notamment le fait que certaines taupes du Sith avaient été retournées contre lui, convainquirent Kaarde de la puissance du SEZ et qu'il avait tout intérêt à accepter la proposition d'alliance de Baaaaaaal pour le bien de la galaxie.

Sa décision eut des répercussions immédiates et graves. Un groupe de Jedi mené par Padmée et Jorus menaçait de mettre en péril les plans du Maître Sith en le faisant chanter. Ils réclamaient par holo la libération de Kaarde contre celle de la clone Paadmée, précieuse à Baaaaaaal. L'ex-Maître Jedi eut la lourde charge de soutenir devant eux qu'il avait volontairement embrassé la cause des Sith, brisant le cœur de sa sœur au passage. Il se condamnait à passer le reste de la guerre comme un paria, sous le pseudonyme de Dark Hyllyard.

Quote1 Je ne suis plus ton frère ! Est-ce clair ? Je te connais, Pad, je sais que tu essaieras malgré tout de me retrouver et, crois-moi, nous te le ferons regretter. Quote2
Kaarde à Padmée.


La présence de Baaaaaaal et de "Dark Hyllyard" attira aussitôt les Jedi et l'armée de la République sur Ryloth. Le Seigneur Noir des Sith avait heureusement compté là-dessus et organisé grâce à ses agents le soulèvement de la population twi'leck contre son gouvernement, affaiblissant du même coup la position locale du SEZ.

Ils n'eurent aucune peine à échapper à l'attention générale et profitèrent de la bataille entre République et SEZ pour aller saboter le Paradis Noir, une arme de destruction massive installée sur Ryloth par le syndicat esclavagiste. Ce canon alimenté par un cristal de Force du Côté Obscur et animé par sa propre volonté était capable d'annihiler toute forme de vie humanoïde sur un très large périmètre. Il était en train de décimer la population twi'leck et mettait en péril les forces du Général Thore Joéspa. Celui-ci, avec Jorus, s'était avéré incapable de neutraliser le Paradis Noir et avait tenté de faire évacuer ses troupes de Ryloth. Baaaaaaal et Kaarde eurent donc le champ libre pour neutraliser le canon.

Quote1 Les Naberry font de bons apprentis. Quote2
Baaaaaaal.


Tandis que le Sith décidait de partir seul sur Coruscant afin de régler le compte des taupes qui l'avaient trahi, Kaarde se voyait confier le commandement des forces Sith avec pour instruction de remonter la piste du SEZ. En regagnant la capitale, l'ex-Jedi eut la mauvaise surprise de découvrir que les troupes Sith sous son commandement avaient déjà reçu l'ordre de piller et massacrer la population. Cette funeste initiative de Baaaaaaal avait pour seul but de faire retomber la responsabilité de ces actes sur Dark Hyllyard et crédibiliser sa fausse défection.

Les soldats Sith avaient néanmoins capturé un ancien membre du Conseil Régnant de Ryloth fidèle au SEZ et, après interrogatoire, avaient dépêché un faux Dark Hyllyard débusquer et massacrer ses alliés. Kaarde ignorait que ce faux Dark Hyllyard n'était autre qu'un clone de lui-même, le clone KN (comme Kaarde Naberry), chargé également de retrouver la trace du clone Paad (ou PN). Il fut vite éliminé après un affrontement contre Padmée et le padawan Ben Cenovi, lesquels découvrirent ensuite sur place une fabrique de clones Jedi que le SEZ avait dérobée à Baaaaaaal. Les clones PN et KN en étaient issus, ainsi que d'autres qui ne s'étaient pas encore révélés.

En interrogeant à son tour le prisonnier, Kaarde apprit que le SEZ comptait duper la République par une fausse demande d'armistice et en profiter pour envahir Kashyyyk et Mon Calamari. Il fut également attaqué par un guerrier Massassi muté implanté comme un parasite dans le twi'lek pour viser Baaaaaaal. L'ex-Maître Jedi n'eut aucune peine à s'en défaire, mais cette attaque démontrait que le SEZ avait ou avait eu accès à d'anciens savoirs Sith. Il rassembla ses troupes et fit route en urgence vers Kashyyyk avec la Main Écarlate.

À ce moment où le SEZ espérait duper la République le plan de Baaaaaaal s'avéra crucial. En brouillant les pistes depuis la capture de Kaarde, il avait fait croire à la galaxie que le SEZ était allié aux Sith. Or tant que le Conseil des Jedi croirait cette alliance réelle il ne baisserait pas sa garde face au SEZ, bien que le Chancelier Tills accepta la demande d'armistice. Les Jedi purent donc réagir à temps. Mais il n’empêchèrent pas la chute de Coruscant.

La prise de la capitale permit à Thadéus de se révéler. Thadéus était le fils disparu de Thore Joéspa, mais aussi et surtout un ancien apprenti de Baaaaaaal qui avait joué un rôle-clé dans son ancienne alliance avec le SEZ. C'est lui qui avait prit le contrôle du syndicat esclavagiste en sous-main et trahi le Seigneur Noir des Sith. Il tirait désormais les ficelles de la guerre.

Non content de prendre Coruscant, il infiltra l'armée de la République, s'empara des restes du Paradis Noir, captura son propre père et mena sur celui-ci des expériences de magie Sith. Le Chancelier Gumbrak Tills, l'Amiral des armées Gaïus Mahan, ainsi que les Jedi purent lui échapper et s'organiser en résistance.

Quote1 Donc... les Sith sont le dernier espoir de la galaxie. Quote2
Kaarde Naberry.


Les reprises de Kashyyyk et Coruscant

Le temps que Kaarde rejoigne Kashyyyk la planète était tombée sous le joug du SEZ qui s'en disputait âprement le contrôle avec la jeune Coalition Galactique.

La CG était une alliance armée des vestiges de la République, de l'Empire, des Yuuzhan Vong et même des Hutts formée sous l'impulsion de Thore Joéspa et commandée par des généraux Jedi. Sa création devait permettre aux mondes libres de la galaxie de tenir tête au SEZ et aux Sith. L'irruption de la flotte Sith au-dessus de la planète wookie sonna le glas des forces du SEZ, sur lesquelles Kaarde focalisa entièrement ses troupes tout en épargnant celles de la Coalition. Il s'imposa pour mission de mener un contingent terrestre dans la cité de Rwookrrorro neutraliser une reproduction du Paradis Noir qui décimait les adversaires du SEZ. La mission était simple, et les Sith avaient l'avantage. Malheureusement un jeune chevalier Jedi, Ben Cenovi, s'interposa.

Quote1 Dark Kyllyard au reste de la flotte. […] Traquez et éliminez les unités du SEZ. Défense absolue d'ouvrir les hostilités avec les troupes de la République. Ignorez toute communication extérieure. Faites connaître au SEZ la plus grande peur de son existence. Quote2
Kaarde Naberry.


Étant des rares à connaître l'identité de Dark Hyllyard, Cenovi le défia avec l'espoir de le ramener à la raison. Ce défi évitait à Kaarde de devoir massacrer d'innocents guerriers wookies, mais il dut tout de même tenir son rôle et, à son grand regret, trancha un bras au jeune Jedi. Ce combat avait été mis à profit par les Sith de Kaarde pour neutraliser le Paradis Noir en lui ôtant son cristal de Force. Alors que des renforts de la CG les encerclaient, l'ex-Maître Jedi rompit le combat avec Cenovi, s'empara du cristal, et regagna la Main Écarlate avec ses troupes. Il était hors de question pour lui qu'une telle arme tombe entre les mains de la CG, où le SEZ pourrait s'en emparer de nouveau, ou entre celles de Baaaaaaal. Aussi détruisit-il le cristal en l'envoyant rencontrer le soleil de Kashyyyk.

Quote1 Dark Hyllyard... Dans votre intérêt, restez à l'écart de lui. Quote2
Ben Cenovi.


Enhardie par ses victoires sur Kashyyyk et Mon Calamari, la Coalition Galactique assiégea Coruscant, tandis que la résistance s'y soulevait. C'est au milieu de ce chaos qui durait déjà depuis des jours que Kaarde, seul, rejoignit Baaaaaaal. Ce dernier libéra Kaarde de ses obligations de faux Sith, avec pour dernière instruction de neutraliser Thadéus à tout prix. La Guerre du SEZ allait connaître un tournant, et le Maître Sith savait qu'un des camps ne survivrait pas à la bataille de Coruscant.

Quote1 - Affronter les apprentis qui ont échappé à ton contrôle commence à devenir une routine. Tu devrais mieux les tenir.

- … Toi aussi. Quote2

Kaarde et Baaaaaaal.


Kaarde avait la ferme intention de ne pas laisser Baaaaaaal quitter Coruscant sans lui avoir auparavant fait avouer ce qu'était devenue Tyria, mais il se lança néanmoins à la recherche de Thadéus, qui était lui-même poursuivi par Padmée, sa clone Paad, et Yota dans le Sénat Galactique. Au même moment Baaaaaaal massacrait les dirigeants du SEZ sous les yeux de la galaxie entière, lançait sa propre flotte dans la bataille, et arrachait le toit du Sénat avec son seul pouvoir. Son action d'éclat répandit l'effroi et la terreur dans tout Coruscant et son espace.

Plutôt que de traquer Thadéus, l'ex-Maître Jedi choisit au dernier moment d'intercepter Pad, qui menaçait de se confronter seule à Baaaaaaal. Avec sa sœur encore convaincue qu'il était devenu Sith, Kaarde eut ainsi une confrontation qu'il redoutait depuis le début de sa comédie. La Grande Maître de l'Ordre s'avéra très affaiblie et mal en point, pour avoir sauvé la flotte de la CG en liant son esprit au réseau informatique de la flotte, mais elle prit son frère pour une menace. En essayant de se justifier devant celle qu'il avait blessé, Kaarde prit conscience qu'il avait agit égoïstement depuis le début de la guerre. En effet son double-jeu avec le Seigneur Noir des Sith visait moins à protéger la galaxie du SEZ qu'à découvrir enfin la vérité sur son élève perdue Tyria.

Il n'eut pas l'occasion de se justifier davantage car Padmée perdit connaissance sous ses yeux et Thadéus en personne s'attaqua à eux. L'ancien apprenti Sith réussit à le désarmer rapidement mais avait commis une grave erreur en se figurant que Baaaaaaal avait tué Kaarde Naberry après l'avoir enlevé sur Myrkr pour le remplacer par le faible clone KN sous le masque de Dark Hyllyard.

Cette erreur de jugement faillit lui coûter une lourde défaite contre Kaarde. Mais il retourna la situation en activant le clone TS.

Quote1 Je crois que tu nous as gravement sous-estimés, les Jedi, ainsi que Baaaaaaal. Tu es finalement capable de commettre les mêmes erreurs que tout le monde. Mais tu as raison, trêve de faux-semblants, bas les masques !... Je suis le MAÎTRE JEDI KAARDE NABERRY ! Quote2
Kaarde à Thadéus.


Kaarde contre ses démons

Le TS était un clone Jedi conçu par Baaaaaaal au début de son alliance avec le SEZ et entraîné spécifiquement pour éliminer Kaarde en exploitant son principal point faible : Tyria Sarkin. Volé par Thadéus, il avait été amené à pleine maturité, donc au fait de sa puissance, et armé des mêmes sabres laser jaune et pourpre que l'ancienne Jedi.

L'apparition de cette fausse Tyria ôta à Kaarde tous ses moyens. Incapable de se défendre, voulant entamer le dialogue avec la clone, il se fit aussitôt briser le nez et dut beaucoup se contorsionner pour ne pas se faire trancher en deux. Le combat devint plus équitable lorsqu'il récupéra par Baaaaaaal, venu en spectateur, son ancien sabre laser à lame bleue. Mais il ne pouvait toujours pas se résoudre à porter le moindre coup fatal à la clone TS.

L'affrontement, violent, les amena à se poursuivre l'un l'autre de plate-forme en plate-forme dans la rotonde du Sénat. Malgré la confusion et une épaule démise qu'il dut replacer lui même, Kaarde tenta de raisonner la fausse Tyria avec le vain espoir de s'adresser à l'adorable écervelée qui avait autrefois tant compté pour lui. Mais celle-ci était sourde à tout dialogue.

Au sommet de la rotonde, dans un suprême effort après s'être fait blesser à la cuisse, Kaarde désarma son adversaire, laquelle prit temporairement la fuite. Au même moment Thadéus activait la Source du Paradis Noir et créait un vortex sous le Sénat. Cette distraction permit à la clone TS de revenir à la charge et d'embrocher l'ex-Maître Jedi.

Mortellement blessé, Kaarde fut poussé droit vers le vortex avec elle. En guidant ses gestes la Force lui permit de trancher la main de la clone qui maintenait le sabre laser dans son abdomen. Malgré cette blessure la fausse Tyria essaya encore de l'étrangler. Toujours incertain quant à savoir s'il affrontait sa vraie apprentie ou non, la mort dans l'âme, Kaarde la trancha en deux d'un revers et mit ainsi un terme à l'existence du clone TS.

Tout comme les deux parties inertes de la clone, Kaarde aurait été aspiré dans le vortex de la Source si quelqu'un n'avait pas stoppé sa chute : Baaaaaaal. Le Seigneur Noir des Sith n'en avait pas encore fini avec lui.

Mis à l'article de la mort par ses blessures et sur le point d'être aspiré par la Source, Kaarde était prêt à accepter son sort. Mais Baaaaaaal souhaitait conjuguer leurs pouvoirs clairs et obscurs pour neutraliser la Source, qui menaçait d'avaler la galaxie entière, et redonna une raison de vivre au Maître Jedi avec une simple révélation : la vraie Tyria vivait encore, quelque part dans la galaxie.

Kaarde consentit à déchaîner tout son pouvoir avec celui du Maître Sith. Leurs efforts conjugués permirent de détruire la Source, mais la Force consuma entièrement les cellules de Kaarde dans le processus. Une fois le vortex disparu il put contempler de l'extérieur la chute de son propre cadavre, étant devenu lui-même un fantôme de Force.

Quote1 - J'ai tué Tyria ! Ta fille !

- Quelle pitié ! Ce n'était qu'un clone !

- Quoi ? Mais alors... !

- Ma fille est vivante, si tu veux savoir. J'ignore où elle est, ni ce qu'elle fait. Lorsque je l'ai combattue sur Dantooine nous avons fait match nul, chacun s'est enfui de son côté. Depuis, plus de nouvelle. Quote2

Kaarde et Baaaaaaal.


Le fait d'avoir enfin rejoint la Force permit à Kaarde de converser avec le fantôme de Polux Horn Terrik, qui lui confirma la vérité sur Tyria et l'éclaira sur l'obsession dont il avait fait preuve jusqu'ici pour la retrouver. Kaarde prit pour la première fois conscience que, puisque Baaaaaaal jouissait apparemment d'une prodigieuse longévité naturelle, il était fort probable que sa fille en ait hérité et réapparaisse des siècles après la mort de son ancien maître (cette découverte allait se révéler capitale des années plus tard). Aussi était-il vain pour lui de continuer à la poursuivre avec un tel acharnement.

Enfin en paix vis-à-vis de la perte de sa padawan, Kaarde était prêt à se réconcilier avec sa fonction de Maître Jedi. Encore fallait-il qu'il regagne le monde des vivants. Polux l'avertit qu'il était à ce moment-là entre la vie et la mort, et qu'il devait le plus rapidement possible retrouver son corps blessé dans les ruines du Sénat.

Quote1 - À ton avis qu'est-ce que les autres vont penser quand ils trouveront le corps de Kaarde Naberry sans vie avec un trou de sabre laser dans le bide ?

- Mille vornskrs !

- Oui, dépêche-toi avant qu'ils allument le bûcher funéraire. Quote2

les fantômes de Polux et Kaarde.


Sous sa forme de fantôme Kaarde put retrouver son corps en piteux état près de Baaaaaaal, pour sa part affaibli mais bien vivant. Il vit le chevalier Kiad tenter de terrasser le Sith et en être empêché par la clone Paad, qui considérait à juste titre que le Maître Sith les avait tous sauvés. Baaaaaaal s'enfuit de Coruscant avec Thadéus prisonnier et Kaarde réintégra progressivement son corps, assez lentement pour que les autres Jedi sentent ses signes vitaux et qu'il ne soit pas tué en quelques minutes par ses blessures.

Padmée récupéra le corps de Kaarde et le transmit d'urgence à un centre hospitalier puis aux soins intensifs du maître guérisseur céréen Sol'As Mordi au Temple d'Ossus. Kaarde était sauvé, mais il mit quinze jours à reprendre conscience, deux semaines pendant lesquelles Padmée veilla sur lui sans relâche tandis qu'il reprenait petit à petit possession de son corps et renouvelait les midichloriens tués par le Paradis Noir.

Bien qu'encore affaibli, il revint à lui plus déterminé que jamais à reformer et défendre l'Ordre Jedi durement affaibli par la guerre, laquelle durait encore. Il supplia presque Pad et Jorus d'assister aux funérailles de Gumbrak Tills (qui s'était récemment suicidé) afin d'envoyer un message clair à la galaxie : les Jedi veillaient encore. Loin de partager encore sa détermination, fatiguée et écœurée par ses récentes épreuves, Padmée souhaitait au contraire se retirer de l'Ordre et usa ce qui lui restait de Force pour achever le rétablissement de son frère.

À la surprise de Kaarde, l'identité réelle de Dark Hyllyard avait été conservée secrète par les rares Jedi connaissant la vérité. Officiellement Kaarde Naberry avait donc été maintenu prisonnier par les Sith depuis son enlèvement sur Myrkr, et Dark Hyllyard était considéré comme mort au combat pendant la reprise de Coruscant. Il n'eut donc aucun mal à retrouver sa fonction de Maître Jedi et de membre du Conseil.

Enfin réconcilié avec sa fonction de mentor, Kaarde profita de sa convalescence pour entamer la formation d'un nouveau padawan : Zatila Seprada, un jeune nautoléen particulièrement assidu. Intrigué par les étranges disparitions de Thore et Macematu, aspirés dans la Source avant qu'elle soit neutralisée, il étudia également tout ce que Jorus pouvait lui apporter d'archives à propos du Paradis Noir.

Geonosis et l'attentat des bombes psychiques

La guerre s'éternisait. Privé de ses leaders et de Thadéus le SEZ s'était regroupé sous le commandement du Général MacBeath sur Geonosis. De son côté la Coalition Galactique, affaiblie, s'éternisait dans des débats sans fin. La lâcheté d'un grand nombre de sénateurs, prêts à abandonner le projet d'abolition de l'esclavage pour faire la paix avec l'ennemi, avait déjà poussé le Chancelier Gumbrak Tills au suicide. Seul l'amiral sullustéen Gaïus Mahan continuait le combat avec sa flotte. Ce héros de guerre était pressenti pour succéder à Tills mais menaçait de périr sur Geonosis.

Contre l'avis de Kaarde et du Conseil, Cenovi s'autoproclama Mandalore, prit le contrôle de Nar Shaddaa, et mobilisa des troupes pour secourir l'amiral. Kaarde prit aussitôt le commandement d'une unité combattante de Jedi et fit aussi route vers Geonosis avec l'Aurora. Sur les lieux il prit part à la bataille spatiale et permit à la flotte de la CG de faire atterrir efficacement ses troupes.

Au même moment Baaaaaaal préparait un sale coup. Souhaitant désormais être le seul détenteur du Côté Obscur, il sacrifia Thadéus et tous ses apprentis en leur faisant employer la technique de la bombe psychique à proximité de plusieurs centres de recrutement Jedi disséminés dans la galaxie. De nombreux padawans et sensitifs à la Force furent tués en même temps. Le trouble qui en résultat affecta profondément Kaarde et tous les Jedi de l'Ordre. Cette action scélérate n'était que le point de départ d'un profond déséquilibre de la Force qui allait encore s'aggraver au fil des années.

Malgré le trouble dû à l'attentat des bombes psychiques, les Jedi poursuivaient la bataille au-dessus de Geonosis. Le SEZ déploya un vaisseau équipé du dernier Paradis Noir existant, que Ceno et les Mandaloriens s'appliquèrent aussitôt à miner contre l'avis de Kaarde. La formidable explosion qui en résultat créa un dangereux trou noir d'où émergèrent miraculeusement Thore et Macematu.

À la demande de Thore le vaisseau amiral de la CG, le Taris, fut évacué et sacrifié pour créer une explosion dans le trou noir et le résorber. Kaarde et Ceno s'attelèrent à escorter et protéger les capsules de sauvetages du Taris. Le chasseur du mandalorien manqua de se faire aspirer dans le trou noir, et Kaarde dut le retenir avec l'aide la Force et de nombreux autres Jedi.

L'explosion du Taris dispersa toutes les forces spatiales de la CG, qui se regroupèrent au sol sur Geonosis. Kaarde participa en tant que représentant des Jedi aux discussions des chefs militaires Thore, Musselier, Trawkins et Sakanga pour planifier les derniers assauts terrestres. Il furent rejoint au moment de lancer l'ultime bataille par l'Amiral Mahan, accompagné de l'ancien gladiateur Starkacus et de son armée d'esclaves révoltés.

Plutôt que de suivre les militaires au front, Kaarde s'attarda dans la mer de dunes pour retrouver Ceno blessé et Macematu. C'est en les rejoignant qu'il fit également enfin la connaissance de la clone Paad, qui souhaitait désormais s'émanciper de son créateur Baaaaaaal et se faire appeler Sola O'Keefe. Avec elle Kaarde eut pour la première fois à justifier sa fausse conduite de Sith. Il s'appliqua à traiter Sola comme un être unique, non comme une clone, à la comprendre et l'aida tant qu'il pu à trouver sa voie.

Le petit groupe de Kaarde, Sola, Cenovi et Macematu rallia la population d'anciens esclaves défendue par Starkacus et se fraya un chemin dans les grottes géonosiennes jusqu'à pouvoir rejoindre l'ultime bataille du SEZ contre la Coalition Galactique. Les forces de Thore et de l'Amiral Mahan étaient en train de pousser l'ennemi dans ses derniers retranchements. Kaarde combattit avec acharnement en première ligne jusqu'à ce que l'armée géonosienne abandonne le SEZ et que ce qui restait de celui-ci soit acculé dans une arène de combat.

La situation était bloquée. Sur insistance de Kaarde, l'Amiral Mahan accepta de faire confiance à Sola pour infiltrer l'arène et capturer MacBeath ainsi que les derniers dirigeants du SEZ.

Pendant que le sors du SEZ était scellé, Kaarde dut placer Cenovi face aux conséquences de ses actes. En s'emparant de Nar Shaddaa en tant que Mandalore il avait attisé de vives tensions entre la Guilde et l'Ordre Jedi. Les guildeurs menaçaient à présent les Jedi de représailles militaires. Dans une cession extraordinaire du Conseil Jedi, Kaarde, Padmée, Jorus et Aynor obligèrent à regrets Cenovi à choisir entre son titre de Mandalore et son allégeance envers l'Ordre.

Le jeune Chevalier fit le choix mature d'abandonner son titre de dirigeant et voulut quitter l'Ordre Jedi de son propre chef pour le protéger de la Guilde. Les Maîtres s'y opposèrent. Ils s'entendirent avec lui pour évacuer les Mandaloriens menacés par les Guildeurs sur Nar Shaddaa et protéger Ossus avec leur aide.

La fin de la guerre

La Guerre du SEZ arrivait à son dénouement. Contrairement aux attentes de Kaarde, Sola O'Keefe échoua dans sa mission et on lui attribua le meurtre au sabre laser de MacBeath. La clone ne se laissa pas mettre aux arrêts par la CG et s'enfuit de Geonosis. Kaarde avait-il commis une erreur de jugement ?

L'Amiral Mahan consentit à accompagner Kaarde sur Mon Calamari pour prendre la succession du défunt Gumbrak Tills et parachever son projet d'abolition de l'esclavage. Or au même moment la planète était attaquée par la Main Écarlate.

Mon Calamari était toujours le siège temporaire du Sénat Galactique en attendant la reconstruction de Coruscant. Les meilleurs ressources de la CG s'y trouvaient donc réunies. Les troupes Sith pillèrent les chantiers navals calamariens tandis que Baaaaaaal kidnappait les illustres membres du conseil scientifique de la République.

Lorsque Kaarde et Mahan arrivèrent sur place la Main Écarlate avait déjà volé toutes les ressources en ingénierie des calamariens. Cependant Baaaaaaal était encore sur Mon Calamari. Le Maître Jedi vola à la poursuite du Seigneur Sith avec l'Aurora et faillit neutraliser son appareil. Cependant Baaaaaaal était un pilote d'exception et il usa en dernier recours du meurtre de certains de ses otages pour se tirer d'affaire. À contrecœur, Kaarde dut donc laisser s'échapper le Maître Sith. Tout en procédant à son kidnapping Baaaaaaal avait eu le temps de laisser un cadeau de bienvenue au nouveau chancelier suprême. Kaarde et Mahan découvrirent dans le bureau de la chancellerie la tête coupée du chevalier Jedi sullustéen Apro Vix, qui avait autrefois été l'amant de Gaïus Mahan.

Pourquoi le Seigneur Noir des Sith avait-il pillé les chantiers spatiaux et kidnappé les meilleurs scientifiques de la République ? Ses nouveaux objectifs demeuraient un mystère. Baaaaaaal allait demeurer caché pendant deux ans.

Gaïus Mahan fut proclamé Chancelier Suprême dès son arrivée sur Mon Calamari. Sa première mesure fut de proclamer l'abolition de l'esclavage dans tous les mondes de la République, tel que l'avait souhaité Gumbrak Tills. Sa deuxième mesure fut d'annoncer le futur rétablissement du Sénat sur Coruscant. Son investiture fut unanimement acclamée.

Le même soir Kaarde eut à présider les funérailles de Gumbrak Tills, auxquelles étaient venu assister nombre de personnalités officielle, de quarrens et de calamariens. Il rendit hommage au grand courage dont avait fait preuve l'ancien chancelier en luttant pour ses idéaux et enflamma lui-même son bûcher funéraire.

La sombre page de la Guerre du SEZ se tournait enfin. Mais elle devait s'achever sur un goût amer pour Kaarde. Sitôt les funérailles de Tills achevée, il apprit de Padmée la mort de leur oncle Talik Karrde, assassiné chez lui par Edoras Terrik et Aven au nom d'un prétendu trafic d'ysalamiris non-autorisé par la Guilde. Kaarde se rendit immédiatement sur Myrkr assister à l'enterrement de celui qui l'avait élevé toute son enfance et qu'il aimait comme un père. Il resta longtemps à pleurer sur sa tombe.

La Guerre du SEZ terminée, la galaxie dut se reconstruire dans la crainte perpétuelle de voir ressurgir Baaaaaaal a tout moment.

Kaarde s'investit dans la formation de Zatila, œuvra à la reconstruction du Temple Jedi sur Coruscant, et entama la préparation d'un holocron contenant tout son savoir à propos de Tyria, au cas où celle-ci devait ressurgir un jour après la mort de son ancien maître et constituer une menace.

Le Temple Jedi 5 : le Pêché du Sith (ans 172 et 173)

(en construction)

Le Temple Jedi 6 : le Crépuscule de la Force (an 175)

(en construction)

Tyria Kaarde

Apparitions

Kaarde est à ce jour le participant le plus ancien de la saga des Temples Jedi. Ses premières participations remontent même au défunt "Temple Jedi 0", dont l'événement du combat sur Naboo et la découverte de Macematu (évoqués plus haut) sont issus.

Temple Jedi

  • Le Temple Jedi 0
  • Le Temple Jedi 1
  • Le Temple Jedi 2
  • Le Temple Jedi 3
  • Le Temple Jedi 4
  • Le Temple Jedi 5
  • Le Temple Jedi 6

Autres histoires

  • Chu'Unthor Legends
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .