FANDOM




Davrel fut l'un des premiers chefs de clan à avoir rejoint le grand rassemblement sur Nar'Shaddaa. Propulsé numéro quatre des Néo-Mandaloriens grâce au nombre conséquents de soldats sous sa coupe, il gravit les échelons du ce nouvel ordre plus rapidement qu'aucun autre mandalorien. Il participera avec le Chevalier Cera Ordo et d'autres Jedi à la libération de Géonosis qui marqua la fin de la Guerre du SEZ. Suites aux morts consécutives de Jastross et Asha Lemon, et à l'exil de Cenovii, il hérita du titre suprême de chef des Néo-Mandies et devint Mandal'ore le Rédempteur.

Histoire

Guerre du SEZ

À la tête de la flotte Nomade qui venait d'être boutée hors de Nar'Shaddaa, Davrel reçut le soutien des Jedi et du nouveau Chancelier de la République Gaïus Mahan, aux côtés desquels il combattit personnellement sur Géonosis. Les clans Mandaloriens continuèrent d'affluer dans les rangs des Néo-Mandoriens et le nouveau Mandal'ore se retrouva rapidement avec une grande armée sous ses ordres, qu'il mit au service de la Coalition Galactique. En quête de rédemption et suivant la philosophie de l'Unificateur, Mandal'ore poursuivit son chemin en agrandissant toujours plus ses rangs et sa flotte grâce notamment à l'aide de Dua Juun, l'ingénieur Sullustéen et PDG de Mandal Motors.

Le dernier plan de Baaaaaaal

Quelques années plus tard, il prouva la loyauté des Mandies aux Jedi en portant assistance à ces-derniers lors de la bataille de Korriban qui vit la fin de l'arme de destruction massive de Baaaaaaal, l'Adrienne. Il aida à nouveau la Coalition Galactique en engageant toutes ses troupes dans la bataille de Coruscant qui opposa la CG à la flotte du Sith. Une fois cette dernière battue, le sénateur Davik Jeblan fut envoyé par Mandal'ore pour négocier l'acquisition du vaisseau mère de Baaaaaaal, la Main Ecarlate, ce qui lui fut refusé. Suite à la bataille, Mandal'ore demanda à ce qu'on rappatrie le corps de Cenovii pour qu'il soit sauvé, alors que celui-ci était condamné.

Reconquête de Mandalore

Les Néo-Mandaloriens se firent plus discrets jusqu'à la découverte des coordonnées de la planète Mandalore, perdues depuis plus de vingt ans. Mandal'ore décida immédiatement de prendre la planète d'assaut en demande l'aide des Jedi. La Bataille de Mandalore vit s'affronter les Néo-Mandies accompagnés de quelques Jedi aux Death Watch qui avaient prit le contrôle de ce territoire et plongé la planète dans l'autarcie. Mandal'ore reprit Sundari et y installa le nouveau pouvoir Mandalorien au terme d'une bataille sanglante qui ne vit que très peu de prisonniers. La libération de Mandalore fut applaudie par les quelques clans qui vivaient sous le joug du maléfique Seigneur des Death Watch, les Néo-Mandies avaient enfin retrouvé leur terre.

Mandal'ore demanda l'aide de Cenovii par deux fois encore, la première pour libérer Rusaan Fett des résistants Death Watch qui commirent une première vague d'attentats à Sundari, la seconde pour exterminer définitivement Kinsan Talik et les derniers représentants des Death Watch, auteurs de l'assassinat du sénateur Jeblan.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .