FANDOM



La Coalition Galactique a été crée lors de la Guerre du SEZ (164-170 ap. BY) dans le but de rassembler les différentes factions de la galaxie submergées par le SEZ (Syndicat Esclavagiste Zygerrien), régime dictatoriale et pro-esclavagiste.


Histoire

Naissance de la Coalition Galactique (167 ap. BY)

Au début de la guerre, la République était le seul opposant du SEZ mais lorsque celui-ci prit de l'ampleur et que de nombreux systèmes républicains comme de différentes mouvements politiques se rallièrent à la cause sezzienne, le sort du reste de la galaxie fut très inquiétant. Après la "fausse armistice" du SEZ, la République de Coruscant tomba accidentellement en déclin. Le Sénat fut révoqué et le chancelier Tills dut se résoudre à s' enfuir. Le SEZ s'imposa comme le nouveau système politique sur Coruscant et se fit appeler " République Sezzienne". Certains militaires républicains, partisans du SEZ, utilisèrent un virus informatique mis au point en secret par les Sith pour neutraliser leur flotte. La quasi-totalité des vaisseaux et armements furent piratés et se retrouvaient dans l'impossibilité d'être utilisés. Lorsque le Général Thore Joepa put s' échapper de ses geôliers, il réussit à rejoindre in- extremis le gouvernement en exil de Tills basé sur une station spatiale. Avec l' appui du chancelier et de quelques parlementaires, il proposa d'unir l' ensemble des différentes factions de la galaxie à commencer par les Yuuzhan Vong et l'Empire Galactique. Thore Joepa n'eut pas de mal à les contacter car des émissaires de ces deux nations vinrent à sa rencontre.

Une rencontre fut organisé à Bastion par l'Empereur Fel avec Thore Joepa et l'émissaire Vong. Très vite, ils conclurent qu'il était utile de s'allier et créèrent la Coalition Galactique. D'autres organisations gouvernementales rejoignirent cette union comme les Chiss, Phoénix, Abominor, la Confédération des Systèmes Neutres, les Silentrium, les Ssi-Ruuk...

Pour coordonner l'ensemble de ces systèmes, un conseil de sécurité fut créé par les trois fondateurs (La République, ou gouvernement provisoire de la République de Coruscant, l'Empire, les Vong et à la fin du conflit, la Guilde). Ces quatre organisations se chargèrent de coordonner et de décider ensemble des mesures à prendre. Elles peuvaient accorder un droit de véto sur une décision, ce qui les conduisit fréquemment à demander aux autres membres élus au siège consultatif s'ils étaient d' accord sur leurs choix.


La Coalition après la Guerre du SEZ (170 ap. BY)

Après la Guerre Sezzienne, la Coalition aurait pu s'éteindre mais le désir des membres était de sauvegarder cette entité. Au contraire, pour les représentants comme le Maréchal Thore (nommé à ce titre durant le conflit), la sauvegarde de la paix dans la galaxie dépendait du maintien d' une organisation para-gouvernementale, surtout après que l'Ordre jedi fut sorti diminué du conflit. Dans les années qui suivirent la Coalition se transforma et devint une organisation politique et même économique en proposant un système monétaire unique. La Coalition garda son siège à Bastion pour les affaires militaires mais le centre politique avec le parlement (qui était peu utilisé hormis par la République et l' Empire pour les traités commerciaux) se localisa sur Mon Calamari (qui fut la capitale provisoire de la République avant qu'elle soit ré-établie sur Coruscant). Parmi les grandes mesures votées et adoptés par la Coalition après la Guerre Sezienne, on peut noter :

- L'armement de toutes les factions membres de la Coalition devait etre conditionné dans le mème système. La production et la vente de l'armement ne devait pas dépasser 10 pour cent de chiffre d' affaire en temps de paix.

- L'esclavage devint formellement banni, conformément au voeu de l'ancien Chancelier Tills. Toutes personnes devait ainsi avoir accès aux soins, à l'éducation.

- Ouverture des frontières galactiques pour permettre la libre circulation des biens et des marchandises.

- Instauration d'un système monétaire commun (affaire toujours en cours cinq ans plus tard et jugée difficile)

- Tous les sites ayant appartenu à l'Ordre Jedi ou à d'autres ordres liés à la force lumineuse durent être ouverts et rendus libre d'accès pour les personnes sensibles à la Force ou pour les pèlerins de l' Église de la Force.

- Interdiction de taxer les ventes de bacta produit dans un délai supérieur à trois ans et ne devant pas dépasser 50 pour cent de charges fiscales si la production date de moins de trois ans.

- Création de colonies pour les réfugiés républicains, impériaux ou vong dans les régions inconnues. C'est dans cette optique que vit le jour le Projet Explorus, créé par le ministre de la Paix Thore Joépa sous le mandat de Mahan.


Entrée en résistance contre la République (175 ap. BY)

Suite au terrible Génocide Jedi perpétré sous le début de mandat de la Chancelière Sät'sa Cki, la Coaliton Galactique chercha à maintenir une nouvelle fois la paix contre la République jugée "fausse" de Coruscant. Des tensions entre les membres se firent jour, bien qu'étant déjà existantes, mais tous s'accordèrent pour apporter une aide au dernier survivants de l'Ordre Jedi. C'est ainsi que l'Empereur Waren Horn, Mandalore et le Commandeur Sakanga unirent leurs forces contre la neuvième flotte de la République lors de la Bataille du Chu'Unthor.

Les membres de la Coalition Galactique payèrent cher cette initiative en essuyant de terribles représailles de la part de la République sitôt après. C'est ainsi que Zonama Sekot, la planète des Yuuzhan Vong, fut bombarbée puis isolée dans un champ d'interdiction, que les mandaloriens perdirent leurs usines de Concord Dawn, et que tous durent livrer les derniers Jedi qu'ils protégeaient. Au même moment les membres du Conseil de Sécurité accordaient leur reconnaissance officielle à la "République de Ver'mer", celle-ci devenant dès lors aux yeux de la Coalition la seule et vraie République.

Il fallut attendre l'émergence du mystérieux Général Gunnar pour que la Coalition Galactique retrouve un semblant d'unité.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .